1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Covid-19 : le reflux de malades se poursuit en soins critiques

Covid-19 : le reflux de malades se poursuit en soins critiques

13.948 nouveaux cas de contamination ont été recensés, soit un taux de positivité de 4,4% contre 10% fin avril.

Un patient infecté par le Covid-19 à l'unité de soins intensifs de l'hôpital Saint-Camille, à Bry-Sur-Marne, le 15 avril 2021.
Un patient infecté par le Covid-19 à l'unité de soins intensifs de l'hôpital Saint-Camille, à Bry-Sur-Marne, le 15 avril 2021.
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
louis
Louis Chahuneau
Journaliste

À quelques jours de la réouverture des terrasses et des lieux culturels, le reflux de patients en soin critique à l'hôpital se poursuit, ce dimanche 16 mai, en France. Le nombre quotidien de morts à l'hôpital est repassé sous la barre de 100, une première cette année, selon les chiffres de Santé publique France. Seuls 81 malades de la covid-19 sont morts à l'hôpital ces dernières 24 heures, un niveau comparable à octobre 2020, au moment du début de la seconde vague.


Les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptent désormais 4.255 malades de la covid-19, dont 102 nouvelles admissions en 24 heures, contre 4.271 la veille. Ce nombre était monté à 6.001 au pic de la troisième vague le 26 avril et évoluait encore au-dessus de 5.000 il y a huit jours.

Le nombre total de personnes hospitalisées et atteintes du coronavirus se monte à 22.963, avec 416 nouvelles admissions en 24 heures. 13.948 nouveaux cas de contamination ont été recensés, soit un taux de positivité (nombre de tests positifs sur le total des tests réalisés) de 4,4%, contre 10% fin avril.

Samedi, le président Emmanuel Macron avait annoncé que 20 millions de Français (30% de la population) avaient bénéficié d'au moins une dose de vaccin contre le coronavirus. Le gouvernement vise 30 millions de premières doses d'ici au 15 juin. En revanche, seuls 8,8 millions de Français ont reçu les deux doses nécessaires. Plus inquiétant, un quart des plus de 75 ans ne sont toujours pas vaccinés. Le gouvernement a fait de cette catégorie une de ses priorités pour les prochaines semaines.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/