2 min de lecture Économie

Coûteux, trop long, peu efficaces... La Cour des comptes épingle les contrats aidés

Selon la Cour, les efforts devraient se concentrer sur la Garantie jeunes et les écoles de la deuxième chance.

L'entrée de la Cour des comptes, à Paris le 11 février 2014
L'entrée de la Cour des comptes, à Paris le 11 février 2014 Crédit : LCHAM/SIPA
Philippe Peyre
Philippe Peyre

C'est un constat sévère que dresse la Cour des Comptes concernant les dispositifs d'insertion des jeunes. On en dénombre une vingtaine aujourd'hui en France et les sages dépeignent "un système particulièrement complexe" dont le coût est "élevé et croissant".

"Les résultats obtenus du point de vue de l'accès à un emploi durable ne sont à la mesure ni des objectifs affichés, ni des moyens mobilisés", indique la Cour. Malgré des taux d'accès à l'emploi durable relativement élevé, 67% dans le marchand et 52% dans le non marchand pour les moins de 28 ans, ils résultent, selon la Cour, "d'importants effets d'aubaine" et d'un "ciblage insuffisant" vers les plus en difficulté. 

Dans le viseur en particulier : les contrats aidés. Un des "outils les plus onéreux" dont il faut diminuer la durée, selon les sages. Ils appellent à "réduire la voilure" pour concentrer les efforts sur les jeunes les plus éloignés de l'emploi et recommandent de "redéployer progressivement" les crédits des contrats aidés vers la Garantie jeunes, les dispositifs de deuxième chance et l'alternance. 

À lire aussi
Une Caisse d'allocations familiales (illustration) allocations familiales
Prime d'activité : un simulateur vous permet d'évaluez combien vous pouvez toucher

Réponse de la ministre du Travail : "Nous avons ciblé [les contrats aidés] en direction des personnes les plus éloignées de l'emploi". Myriam El Khomri a défendu des contrats qui "permettent, au-delà d'une insertion, de redonner confiance en soi". 

Priorité à la jeunesse

Malgré ses critiques sévères à l'égard des contrats aidés, la Cour a souligné l'efficacité de la Garantie jeunes et des "écoles de la deuxième chance". Des dispositifs qu'elle estime être "les plus intensifs et courts" et "plus efficaces en termes d'accès à l'emploi que l'accompagnement de longue durée mis en oeuvre par Pôle emploi ou les missions locales".

Alors que François Hollande devait donner "priorité à la jeunesse" pendant son quinquennat, le chômage touche actuellement 23,7% des jeunes actifs en métropole.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Société Cour des comptes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785129652
Coûteux, trop long, peu efficaces... La Cour des comptes épingle les contrats aidés
Coûteux, trop long, peu efficaces... La Cour des comptes épingle les contrats aidés
Selon la Cour, les efforts devraient se concentrer sur la Garantie jeunes et les écoles de la deuxième chance.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/couteux-trop-long-peu-efficaces-la-cour-des-comptes-epingle-les-contrats-aides-7785129652
2016-10-05 18:10:43
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZeKTvho_thlaStq3iEsOQw/330v220-2/online/image/2016/0628/7783888078_l-entree-de-la-cour-des-comptes-a-paris-le-11-fevrier-2014.jpg