2 min de lecture Féminisme

Corse : 300 personnes à une manifestation inédite contre les violences sexuelles

Quelque 300 personnes, principalement de jeunes femmes, ont participé le 5 juillet à une manifestation inédite à Bastia contre le viol et les violences faites aux femmes.

La ville de Bastia (Corse)
La ville de Bastia (Corse) Crédit : YANNICK GRAZIANI / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

À Bastia, les manifestants qui protestaient contre les violences sexuelles sur l'Île de Beauté ont rallié la préfecture depuis le palais de justice brandissant des pancartes "non c'est non" ou "éduquons nos fils", et scandant notamment "nous sommes fortes, nous sommes fières, et féministes et radicales et en colère !".

Organisée en dehors des associations ou partis politiques, la mobilisation en Corse est partie du mot clé "#IwasCorsica" sur internet, par lequel des femmes témoignent avoir été victimes de viols. "La parole a commencé à se libérer", a déclaré une manifestante de 22 ans pendant la manifestation, soulignant qu'en Corse des femmes n'osaient pas porter plainte car elles avaient "peur de l'agresseur ou de sa famille".

"C'est un ras le bol général, au niveau judiciaire de ne pas être écoutées, que les plaintes soient la plupart du temps classées sans suite. On fait ça aussi pour que toutes les jeunes femmes qui ne sont pas allées porter plainte sachent qu'elles ne sont pas seules", a-t-elle ajouté.

"Balance ton porc n’avait jamais pris en Corse, et là d’un coup, il y a près de 150 faits qui sortent. C’était horrible, je ne pouvais pas m’arrêter, c’était trop important", a expliqué au Monde Laora Paoli Pandolfi, une des créatrices d'"#IwasCorsica"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Féminisme Bastia Corse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants