2 min de lecture Emploi

Coronavirus : un jeune sur six privé d'emploi dans le monde en raison de la pandémie

L'Organisation internationale du travail révèle ce mercredi dans une étude, qu'un jeune sur six a cessé de travailler à cause de la pandémie.

Pôle emploi (illustration du chômage)
Pôle emploi (illustration du chômage) Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

La pandémie de nouveau coronavirus a bien des conséquences économiques et sur le marché du travail, et les jeunes n'y font pas exception. L'Organisation internationale du travail révèle dans une étude publiée mercredi, qu'un jeune sur six se retrouve sans emploi à cause de la pandémie.


Selon cette étude donc, un jeune de moins de 29 ans sur six interrogés a arrêté de travailler depuis l'apparition de la Covid-19. Et ceux qui ont conservé leur emploi ont vu leur temps de travail diminuer de 23%. De plus, environ la moitié des jeunes étudiants font état d'un "retard probable" dans la réalisation complète de leurs études. Présentant le rapport aux médias, le directeur général de l'OIT, Guy Ryder, a appelé les gouvernements à porter "une attention particulière à cette génération du confinement" pour éviter qu'elle ne soit affectée par la crise sur le long terme. Il a expliqué que les jeunes sont touchés de manière disproportionnée par la crise, en raison des perturbations du marché du travail.
Avec un taux de 13,6% en 2019, le chômage des jeunes était déjà plus élevé que dans tout autre groupe de population. Environ 267 millions de jeunes étaient sans emploi tout en étant ni scolarisés ni en formation. "Faute de prendre d'urgence des mesures énergiques pour améliorer leur situation, nous allons peut-être devoir assumer l'héritage du virus pendant des décennies", a ajouté Guy Ryder.

Les tests et le dépistage pour créer de nouveaux emplois

Cette étude montre aussi qu'un dépistage rigoureux de la Covid-19 entraîne beaucoup moins de perturbations sur le marché du travail et au plan social que les mesures de quarantaine et de confinement. Dans les pays qui testent massivement la population et organisent de vastes opérations de dépistage, la diminution moyenne des heures de travail est ainsi réduite jusqu'à 50%.

En outre, les tests et le dépistage peuvent contribuer directement à créer de nouveaux emplois, même temporaires. "Les tests et le dépistage peuvent être une composante précieuse dans la stratégie à mettre en œuvre pour combattre la peur, réduire les risques et relancer rapidement nos économies et nos sociétés", a estimé Guy Ryder.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Travail Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants