1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : qui sont les "15 à 20 millions de Français" dits "fragiles" ?
2 min de lecture

Coronavirus : qui sont les "15 à 20 millions de Français" dits "fragiles" ?

Alain Fisher a annoncé jeudi 30 juin que les personnes "fragiles" allaient sûrement devoir se faire vacciner contre le Covid-19 "environ tous les six mois". Mais quels Français font partie de cette catégorie ?

Une femme se fait vacciner à Toulouse le 9 décembre 2021
Une femme se fait vacciner à Toulouse le 9 décembre 2021
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Théo Putavy

85.000 cas de Covid ont été recensés en France au 29 juin, soit une hausse de 57% en une semaine. Face à la recrudescence des contaminations, les autorités sanitaires encouragent vivement certaines populations à recevoir une seconde dose de rappel. "Aujourd'hui, pour les personnes fragiles - les personnes âgées de plus de 60 ans et les malades - qui représentent 15 à 20 millions de Français, c'est ce qu'il faut", a déclaré ce jeudi 30 juin Alain Fischer, le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, sur France Inter

D'après des chiffres de l'INSEE, les personnes âgées de 60 ans et plus sont au nombre de 15 millions en France, mais seulement 8,7 millions d'entre elles étaient éligibles à la seconde dose de rappelindiquait le gouvernement le 21 juin dernier. Malgré un taux de vaccination (primo-vaccination complète et premier rappel) supérieur à 80% pour cette tranche d'âge, cet écart de 6 millions de personnes s'explique par le délai à respecter entre sa dernière injection ou infection et la seconde dose de rappel. 

Qui sont les "plus fragiles" ?

Depuis le 7 avril, les personnes de plus de 60 ans, les résidents en Ehpad et en unités de soins de longue durée sont éligibles à la seconde dose de rappel à partir de 3 mois ou de 6 mois après la dernière injection (ou infection) selon les cas. 

Mais depuis le 28 janvier 2022, les personnes "sévèrement immunodéprimées" peuvent aussi bénéficier de ce rappel vaccinal. Beaucoup moins nombreuses que les autres populations éligibles, ce sont elles qu'on qualifie de "plus fragiles" ou "à risque". 

À écouter aussi

D'après une note de la Direction générale de la santé (DGS) datée du même jour, sont considérés comme "sévèrement immunodéprimés", les patients suivants : "les transplantés d’organes solides, transplantés récents de moelle osseuse, patients dialysés, patients atteints de maladies auto-immunes sous traitement immunosuppresseur agressif de type anti-CD20 ou anti-métabolites, patients atteints de certains types de lymphomes traités par anti-CD20 ou inhibiteurs de BTK, patients atteints de leucémie lymphoïde chronique, patients atteints de formes rares de déficits immunitaires primitifs, et myélomes sous traitement". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.