1 min de lecture Coronavirus

Ne pas respecter le confinement, "un suicide collectif" dit président du Conseil scientifique

INVITÉ RTL - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique coronavirus, s'inquiète de voir des gens recommencer à sortir et tient à prévenir du danger.

Yves Calvi 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Coronavirus : ne pas respecter le confinement, "un suicide collectif" pour Jean-François Delfraissy Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Esther Serrajordia

"Il est absolument nécessaire de rester confiné". Invité sur RTL, Jean-François Delfraissy, immunologiste, président du Comité consultatif national d'éthique mais également président du Conseil scientifique coronavirus qui conseille le gouvernement demande aux Français de "poursuivre cet effort". 

Le confinement "est le seul outil véritablement efficace que nous avons pour bloquer le nombre de formes graves", explique-t-il. "On a vu de nouveau sortir des gens qui ne respectaient pas des règles du confinement, qui étaient très proches les uns des autres. Attention, c'est une forme de suicide collectif si on continue comme ça alors même que nous avons l'outil pour passer cette période à condition que nous respections le confinement !", commente le médecin. 

Jean-François Delfraissy a tenu à insister que les formes graves "touchent tout le monde, donc elles touchent les jeunes qui vont dans la rue le dimanche", a-t-il affirmé. 

Je pense que nous aurons un traitement en juillet

Jean-François Delfraissy
Partager la citation

Le médecin a tenu à souligner les effets positifs visibles du confinement. "Le nombre d'admissions en réanimation a diminué, c'est positif. Le nombre de décès n'a pas diminué et ne diminuera pas tout de suite. La durée en réanimation est longue, elle est de pratiquement trois semaines, et donc il y aura un effet retard", a-t-il expliqué. 

À lire aussi
Donald Trump le 7 juillet 2020 épidémie
Coronavirus aux États-Unis : plus de 60.000 nouveaux cas en 24h, le point sur la situation

Enfin, Jean-François Delfraissy a déclaré penser "que nous aurons un traitement en juillet". "La recherche est active non seulement en France mais aussi en Europe. Nous trouverons un médicament qui ne guérira pas, mais qui permettra probablement de limiter la propagation du virus de façon significative. Nous ne l'avons pas actuellement, mais c'est un point qu'on doit avoir en ligne de mire. Nous devrions avoir les résultats d'ici une quinzaine de jours", a-t-il affirmé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants