3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : les enfants pourront-ils partir en colonie de vacances ?

INVITÉ RTL - Yohann Olivier, Directeur de “Vacances pour tous”, un réseau de la ligue de l’enseignement qui gère des colonies de vacances, affirme que les colonies de vacances pourront bien avoir lieu cet été.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : les enfants pourront-ils partir en colonie de vacances ? Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Marie Gingault

Alors que la vie redémarre doucement en France avec la reprise de l'activité et la réouverture de nombreux lieux, l'été se profile entre interrogations et espoir. Si l'on sait désormais que les enfants représentent peu de risque de contamination, pourront-ils partir en colonie de vacances cet été ? 

C'est une question à laquelle a tenté de répondre Yohann Olivier, Directeur de “Vacances pour tous”, un réseau de la ligue de l’enseignement qui gère des colonies de vacances. Les colonies de vacances pourront bien avoir lieu cet été, avec une reprise prévue pour début juillet : un soulagement pour les parents, enfants, et animateurs. 

En effet, chaque été "Vacances pour tous", s'occupe de 50.000 enfants et ados et compte 1.600.0000 membres. Cette semaine devrait être officialisé le protocole de reprise pour les colonies de vacances. Comme le souligne Yohann Olivier, l'avenir des colonies de vacances commence a s'éclaircir : "On attendait avec impatience les consignes sanitaires sur comment les séjours allaient pouvoir se dérouler. On a enfin eu les informations fin de semaine dernière qui devraient être officialisées cette semaine (...) La bonne nouvelle c'est que les colos auront lieux, et qu'il y a un vrai intérêt des services de l'État pour qu'elles aient lieu",  se réjouit le directeur de "Vacances pour tous".

Comment adapter la colonie aux règles sanitaires ?

Si la date du 22 juin laisse un délai trop court selon Yohann Olivier, il souligne que les colonies de juillet pourront se tenir, en précisant néanmoins qu'il reste "quelques interrogations sur quelles colos pourront ouvrir, parce qu'il reste dans les contraintes sanitaires, des questions de remplissage, d'optimisation du remplissage des centres de vacances, notamment sur l'utilisation des lits superposés, la restauration etc". 

À lire aussi
Les théâtres de Broadway (New York) fermés pendant la pandémie de coronavirus, le 29 juin 2020 États-Unis
La plus vieille librairie de New York sauvée grâce à ses habitués

En raison de l'épidémie, Yohann Olivier indique que dans les projets de protocole reçu la semaine dernière, l'utilisation de deux personnes dans un même lit superposé est exclue". Concernant le port du masque, il précise qu'il est obligatoire pour tous les encadrants mais pas pour les enfants, à l'exception des plus de 11 ans qui devront en porter un pour sortir du centre de vacances". 

"Des colonies de vacances avec tout le monde masqué c'est un peu particulier", déclare le directeur, qui souhaite que le port du masque soit aboli puisque selon lui "on peut considérer que la colo est confinée une fois qu'elle a commencé, c'est comme une grande famille"

Aménagement des salles de restauration

C'est un sujet qui pose encore beaucoup de questions : l'aménagement de la salle à manger, "nous on ne parle pas de cantine, on parle de salle à manger parce qu'on est en vacances et pas à l'école", déclare Yohann Olivier avant de préciser que "dans le protocole aujourd'hui il y a encore des distanciation d'un mètre pour les enfants avec des quinconces". 

Une mesure qui semble compliqué à appliquer. Il précise que si l'avantage de l'été est le fait de pouvoir prendre les repas dehors quand le temps le permet, il souligne néanmoins que "tous les centres de vacances ne pourront pas mettre ces dispositifs là en place"

Les réalités économiques

Yohann Olivier en est conscient, tous les centres de vacances ne pourront pas réouvrir cet été. Comme le souligne le directeur de "Vacances pour tous", un centre de vacances qui n'aurait qu'une centaine de places, ne pourra en accueillir que 50 si celui-ci ne possède que des lits superposés. 

Le printemps a également été très compliqué, admet Yohann Olivier. En effet, en raison de la crise sanitaire, aucune colonie ne s'est tenue durant cette période, ni aucune classe de découverte. "Financièrement c'est très problématique, on est face à des réalités économiques. Si on doit ouvrir à pertes cet été, on préfère ne pas ouvrir et ça va a l'encontre de nos objectifs et à l'encontre des objectifs de l'État, qui est d'envoyer beaucoup d'enfants en colo cet été".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Colonies de vacances Vacances d'été
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants