1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : les boulangeries pourront rester ouvertes 7j/7 durant la période de confinement
2 min de lecture

Coronavirus : les boulangeries pourront rester ouvertes 7j/7 durant la période de confinement

Une dérogation du ministère du Travail a permis l'ouverture de ces commerces 7j/7 en période de confinement, évoquant la forte demande des consommateurs.

Une boulangerie à Paris (illustration)
Une boulangerie à Paris (illustration)
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Léa Stassinet & AFP

"La dérogation permettra aux Français de pouvoir acheter du pain sans stress chaque jour". Mardi 17 mars, Matthieu Labbé, délégué général de la Fédération des entreprises de boulangerie, s'est satisfait de la dérogation prise par le ministère du Travail, qui autorise désormais les boulangeries à rester ouvertes tous les jours de la semaine sans interruption.

Jusque-là, une loi quasi-centenaire prévoyait que les boulangers ferment au moins une journée par semaine en France. Mais avec le contexte actuel du confinement des consommateurs pour tenter de venir à bout de la pandémie de Covid-19, la demande a explosé. 

"Nous avons vu arriver des gens voulant acheter 50 baguettes d'un coup, il y a comme une psychose chez certains", explique Matthieu Labbé. "Nous avons dû leur expliquer qu'ils devaient demander une quantité limitée de baguettes". L'afflux des demandes a eu lieu essentiellement dans les points de vente proches des centres commerciaux alimentaires, pris d'assaut par les consommateurs avant les annonces de confinement par le gouvernement.

Il n'y a aucun problème pour produire du pain

Matthieu Labbé, délégué général de la Fédération des entreprises de boulangerie

Mais les boulangeries ont-elles les capacités de produire autant, sans s'arrêter ? "Nous sommes approvisionnés largement en farine, levure et sel, il n'y a aucun problème pour produire du pain", a assuré le délégué général de la Fédération des entreprises de boulangerie. "Si on trouve des gens, on va même pouvoir embaucher", a-t-il estimé.

À lire aussi

Tout n'est cependant pas parfait. Matthieu Labbé a admis des problèmes d'accès aux masques de protection pour les boulangers confrontés à la clientèle. "Dans certaines régions, on manque de masques, nous avons des appels réguliers avec le gouvernement sur le sujet", a-t-il dit.

Les boulangers artisanaux inquiets

Et si lui se satisfait de la dérogation délivrée par le ministère du Travail, la mesure n'est pas accueillie avec le même enthousiaste par tous les boulangers. Le 5 mars dernier, les artisans boulangers avaient dénoncé la volonté de la FEB - au sein de laquelle les poids lourds du secteur, notamment les industriels du pain et des terminaux de cuisson, pèsent lourd - d'obtenir une ouverture des boulangeries sept jours sur sept, un vieux combat.

"Les industriels du pain se drapent dans la liberté d'entreprendre pour, en réalité, tenter de développer, encore un peu plus, leur part de marché en sacrifiant au passage les entreprises artisanales de boulangerie pâtisserie dont l'effectif est modeste", indiquaient alors les artisans boulangers dans un communiqué.

Ils craignaient la "mort certaine et à court terme des boulangers dont la taille ne permet pas d'ouvrir 7 jours sur 7 (vie sans repos intenable, charges de personnel insupportables). Et demain, l'impossibilité d'attirer les jeunes dans notre beau métier". Ces professionnels avaient même estimé qu'une telle mesure pourrait amener à "la disparition totale de la boulangerie artisanale pourtant si chère aux Français".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/