1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : "Les autotests périmés doivent être jetés", indique un biologiste
2 min de lecture

Coronavirus : "Les autotests périmés doivent être jetés", indique un biologiste

De nombreux enseignants se plaignent de recevoir des autotests périmés de la part du ministère. Une situation problématique selon le président des syndicats des biologistes, François Blanchecotte.

Des autotests distribués dans les écoles françaises (illustration)
Des autotests distribués dans les écoles françaises (illustration)
Crédit : JC MILHET / HANS LUCAS VIA AFP
Lison Bourgeois

Des autotests périmés dans les écoles. C'est la sonnette d'alarme tirée par de nombreux enseignants. En effet, les témoignages qui dénoncent des kits de tests livrés avec une date limite de consommation proche se multiplient. Parfois, ils sont même totalement périmés.

Benjamin Bauné, professeur des écoles et représentant du syndicat Sud Éducation, raconte : dans les pages de Liberation : "Dans mon école, on vient de recevoir dix boîtes de dix autotests, mais ils périment dans 3 jours. Dommage. Décidément tout arrive beaucoup trop tard dans l’Éducation nationale."

Il y a deux semaines, Le Canard enchaîné révélait d’ailleurs que 2,5 millions d’autotests dormaient "dans les caves du ministre de l’Éducation". Le ministère, dans un communiqué relayé par France Info, renvoie la faute aux rectorats d’académies. Ainsi, les autotests auraient été livrés plus tôt dans l’année : "Depuis le retour des vacances de Noël, il n’y a plus d’acheminement d’autotests vers les académies ou les établissements."

Les autotests périmés doivent être jetés

François Blanchecotte, le président des syndicats des biologistes.

Contacté par RTL, le président des syndicats des biologistes est catégorique : "Les autotests périmés doivent être jetés". François Blanchecotte explique que "la date limite d'usage est définie par le fabriquant."

À écouter aussi

À partir du moment où la date est inscrite sur l'autotest, la responsabilité n'est plus de l'ordre du fabriquant selon le président des syndicats des biologistes. "C'est ensuite l'utilisateur qui choisit de prendre en compte, ou non, la date de péremption", soutient le président des syndicats des biologistes. 

L'état doit mettre en place un système de redistribution pour ne pas gaspiller les tests

Lionel Barrand, président du syndicat des biologistes médicaux.

Selon Lionel Barrand les autotests périmés ne doivent pas causer un gâchis. "Il faudrait un appel national pour que l'État mette en place un système de redistribution pour ne pas gaspiller les tests à date de péremption courte", assure-t-il. 

Pour le président du syndicat des biologistes médicaux, le vrai "trou dans la raquette" se situe plutôt à un autre niveau. Lionel Barrand explique que l'utilisation des autotests manque de suivi et de contrôle. Selon lui, les Français devraient être davantage informés sur les performances des autotests ou les conditions de conservation par exemple. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/