1 min de lecture Société

Coronavirus : la ville de Gennevilliers obligée d'élargir son carré musulman

VU DANS LA PRESSE - Faute de place dans son carré musulman, le cimetière de Gennevillers dans les Hauts-de-Seine a dû creuser 54 tombes supplémentaires.

Le carré musulman de Tarascon (illustration)
Le carré musulman de Tarascon (illustration) Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer

La communauté musulmane de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) paie un lourd tribut de l'épidémie de coronavirus. La municipalité a été contrainte d'agrandir son carré musulman à tel point les places dans cette partie du cimetière sont difficiles à obtenir. 

54 tombes supplémentaires ont été creusées. "L'extension était inévitable et prévue mais pas aussi rapidement. La crise du coronavirus a tout accéléré", explique Patrice Leclerc, le maire PCF de la ville dans les colonnes du Parisien.

Le nombre de décès à Gennevilliers dépassera les 80 en mars et avril, selon l'édile, contre 12 l'année dernière. Le besoin de tombe supplémentaire s'explique non seulement par une hausse de la mortalité, mais aussi par l'impossibilité de rapatrier les corps des défunts au Maroc et en Algérie, notamment, rapporte le quotidien francilien.


Le maire a écrit au préfet pour alerter contre les difficultés de sa ville pour trouver de la place pour enterrer ses morts et appelle les autres communes à ouvrir des carrés musulmans, ce qu'a annoncé la ville de Levallois-Perret.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Cimetière Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants