3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : comment la société a basculé dans le "sans contact"

PODCAST - Gestes barrières, courses en ligne, télétravail : la crise sanitaire a fait basculer notre société dans le "sans contact". Beaucoup de personnes espèrent cependant retrouver un monde sans distanciation physique et sociale.

Ensuite_245x300 Ensuite Catherine Mangin & Christelle Rebière
>
25. Coronavirus : comment la société a basculé dans le "sans contact" Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page de l'émission
Catherine Mangin et Christelle Rebière

Les trois quarts des Européens associent au moins un terme négatif à la vie sans contact avec en tête la solitude et la tristesse ; 53% un terme positif avec en tête le côté pratique et facile. Cette enquête menée début 2021 par l’observatoire Cetelem auprès de 14.200 personnes résume bien l’ambiguïté de ce passage au virtuel. C'est pratique, rapide, mais synonyme aussi de solitude.

Désormais, on travaille, on consulte, on débat, on opère, on crée, on paye et on se rencontre à bonne distance. Le numérique occupe l'espace entre soi et l’autre. Mais ce monde aseptisé est-il définitivement le nôtre ou bien une parenthèse désenchantée ?

"Cette crise a accéléré cette tendance au sans contact qui existait avant la crise sanitaire et nous a obligé à faire des choses qu'on ne faisait pas avant et parfois de façon brutale", explique Flavien Neuvy, qui a dirigé cette enquête.

En France, la distanciation est vécue plus difficilement

Pourtant, en Italie, en Espagne ou même en France, la distanciation sociale et physique est vécue plus difficilement que dans d'autres pays comme la Suède ou la Corée du Sud.

Cette pandémie est la preuve que le contact à l'autre est nécessaire. "La question qui se pose c'est de savoir ce qu'il restera de cette crise. Est-ce qu'on se serrera encore la main ? Est ce qu'on se fera encore la bise ?", interroge Flavien Neuvy.


Dans cet épisode d'Ensuite, Catherine Mangin, directrice adjointe de l’information de RTL, et Christelle Rebière, présentatrice de RTL Midi, abordent la question d'une société sans contact avec Flavien Neuvy, économiste, directeur de l'observatoire Cetelem qui a dirigé l'enquête Cetelem sur ce sujet.

À lire aussi
sport
Pourquoi le sportif le plus riche de l'Histoire est aussi le moins connu

Abonnez-vous à ce podcast

>> Ensuite, un podcast hebdomadaire présenté par Catherine Mangin et Christelle Rebière. En quelques secondes, un fait d’actualité bouleverse nos vies… Et ensuite, que se passe-t-il ? Chaque vendredi, Catherine Mangin, directrice adjointe de l’information de RTL, et Christelle Rebière, présentatrice de RTL Midi, reviennent sur un événement, un geste, une image ou encore une parole pour mieux comprendre ce que cela raconte de notre époque si singulière. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants