1 min de lecture Société

Coronavirus : 54 salariés d'un abattoir du Loiret infectés

L'Agence régionale de santé (ARS) du Centre-Val de Loire a revu un bilan de travailleurs infectés à la hausse dans un abattoir du Loiret.

Un test de dépistage chez le médecin (illustration)
Un test de dépistage chez le médecin (illustration) Crédit : Schneyder Mendoza / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
et AFP

54 salariés d'un abattoir de Fleury-les-Aubrais (Loiret) ont contracté le coronavirus. C'est 20 personnes de plus que le bilan annoncé la veille, comme le précise l'Agence régionale de santé (ARS) du Centre-Val de Loire dans un communiqué du lundi 18 mai 2020.

"Dimanche 17 mai, 60 personnes travaillant à l'abattoir Tradival et chez ses sous-traitants ont bénéficié de tests RT-PCR. Par ailleurs, 19 personnes se sont présentées directement au Centre hospitalier régional d'Orléans. Sur l'ensemble des tests réalisés, 20 sont positifs, portant donc à 54 le total de personnes testées positives à ce jour", précise l'ARS.

"Les tests se sont poursuivis comme prévu ce lundi au bénéfice de 148 personnes", a précisé l'agence, qui prévoit de terminer son opération de dépistage sur le site mardi. Dans un communiqué lundi soir, Tradival a indiqué que sa priorité était de "protéger la santé de (ses) salariés et prestataires".

Des avis mitigés au sein de l'entreprise

"C'est vrai qu'ils ont tout fait pour le covid", abonde Lydie Hardoin, préparatrice de commandes. "Je vois mes collègues au conditionnement, ils ne sont pas côte à côte collés comme certains disent. On a une blouse, une tunique, un masque, une charlotte, une capuche, des gants en laine et des gants en latex par-dessus."

À lire aussi
Frédéric Veaux, Directeur Général de la Police Nationale police
"La police en France n'est pas raciste", affirme Frédéric Veaux sur RTL

Le passage par les vestiaires apparaît toutefois plus problématique. "Dans les vestiaires, on est sans masque, sans rien. C'est normal que beaucoup de personnes soient infectées", témoigne Marius Petcu, arrivé il y a trois mois. "Deux ou trois jours par semaine, la chaîne s'arrête deux ou trois heures et nous restons au vestiaire. Nous sommes entre vingt et trente, alors que le vestiaire fait 15m2. (...) Ce n'est pas possible de respecter les distances de sécurité toute la journée", regrette l'ouvrier.

L'abattoir Tradival, qui emploie quelque 400 salariés, appartient au groupe Sicarev. L'usine, d'une capacité de production de 55.000 tonnes de viande par an, se caractérise "par son obsolescence", selon le préfet de région Pierre Pouëssel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Abattoir Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants