1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : "250 millions de masques" ont été commandés, annonce Olivier Véran

Le ministre de la Santé a annoncé, lors d'un point presse ce samedi 21 mars, la commande de "250 millions de masques", livrés "progressivement", pour faire face à la pénurie actuelle.

Des boîtes de masques de protection.
Des boîtes de masques de protection. Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé ce samedi 21 mars sur la question de la pénurie de masques en France pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Concernant la "durée" et "l'étendue" de la période de confinement, il a annoncé que les conclusions du comité d'experts seraient rendues lundi.

Les autorités ont commandé "250 millions de masques" qui seront livrés "progressivement", dont la pénurie actuelle notamment pour les personnels soignants alimente une polémique, a précisé le ministre lors d'un point presse. "Lorsque le Covid-19 est apparu, il ne restait (en France) que 117 millions de masques chirurgicaux et aucun stock stratégique d'État en masque FFP2", a-t-il reconnu.

Concernant la répartition, pour les deux semaines à venir, a-t-il dit, priorité sera donnée pour ces masques aux personnels de santé en ville comme à l'hôpital et aux personnes intervenant auprès des personnes âgées. À titre d'exemple, les Ehpad disposeront de 500.000 masques par jour. 

Enfin, il a rappelé l'importance du confinement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. "La désinvolture, la légèreté ne sont pas seulement irresponsables, elles sont dangereuses. Dangereuses pour soi, et dangereuses pour les autres", a-t-il insisté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Virus Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants