2 min de lecture Société

Coronavirus : 2021, nouvelle année blanche pour les mariages ?

Les restrictions sanitaires et la circulation du Covid-19 entraînent cette saison encore le report, voire l'annulation, de cérémonies de mariage.

>
Coronavirus : 2021, nouvelle année blanche pour les mariages ? Crédit Image : Andreas SOLARO/AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Armelle Levy
Armelle Levy édité par Venantia Petillault

Depuis un an les reports et les annulations s'enchaînent. Pour la deuxième année consécutive, organiser une cérémonie en pleine épidémie de coronavirus n'est pas chose facile... 

L'an dernier, selon l'INSEE, le nombre des mariages a chuté de manière historique, à cause du contexte sanitaire ! Oui en temps normal, plus de 200.000 couples se passent la bague au doigt chaque année. Mais l'an dernier, le nombre de mariage a dégringolé de 30%...

155.000 mariages ont été célébrés civilement, à la mairie. Et ils ont donné lieu à seulement 40.000 fêtes. Elles ont pu avoir lieu entre août et septembre, puisque les célébrations de mariages ont été interdites durant le confinement du printemps, puis autorisées, mais avec une stricte limitation du nombre d’invités. Et pour cette année, en 2021, les organisateurs de mariage ont le sentiment de voir la terre qui s'écroule sous leurs pieds, juste devant eux...Tout s'effondre, mois après mois, les mariages de juin sont déjà quasiment tous annulés et on ne sait pas encore si ceux de juillet pourront être maintenus. 

Des budgets complètement changés

Outre la déception des futurs mariés, c'est un vrai coup dur porté à l'économie du secteur. L'économie du mariage avoisinait avant les 3 milliards d'euros. Mais L'an dernier, les 55.000 entreprises du secteur ont affiché 70 à 80% de perte, la moitié du budget d'un mariage, c'est le traiteur, mais ils ne peuvent pas exercer. 

Après, il y a les loueurs de salles, de château, le photographe, le DJ. Avant, un mariage, c'était en moyenne : 110 invités pour un budget de 15.000 euros. Là, aujourd'hui, sans le cocktail et le dîner dansant, il reste pour un mariage civil ou religieux, la robe, le costume, les chaussures, le coiffeur et les alliances. 

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : Macron maintient son objectif de la mi-mai pour la réouverture des lieux fermés

Un budget de 2.000 euros, 6 à 7 fois moins, sans compter tous les à côtés : pas d'hôtel, et pas de coiffeur et pas de tenues, pour les invités, vu qu'il n'y en a pas, plus voyage de noce, il a disparu de la liste de mariage. Pour l'instant, les professionnels disent que la saison, juillet-août-septembre n'est pas n'est pas encore perdue, les meilleurs mois restent à venir mais ils sont dans dans le flou.

Des mariages tests bientôt prévus ?

Les professionnels ne peuvent pas vraiment compter sur les reports de mariage parce que c'est très lourd un report. Les mariages décalés pour la 2e ou 3e fois cette année, vont vers des annulations et les professionnels doivent rembourser les acomptes reçus. De leur côté, les mariés ne vont pas chercher leur robe, commandée, et partiellement payée, tant qu'ils n'ont pas la date, donc ils attendent de payer le solde à ce moment-là. 

Et s'ils décalent d'un an, comme les mariages généralement ont lieu les samedis et qu'il n'y en a que 25 entre mai et septembre, les professionnels ne peuvent pas organiser de nouveaux mariages donc cela fait pour eux, 3 années sans rentrée d'argent. Et surtout c'est très dur moralement pour les futurs mariés.

Les professionnels du mariage demandent effectivement aux élus de faire des mariages tests de 80-100 personnes : avec un test PCR de moins de 72 heures pour les invités, port du masque sur la piste de danse, avec tout un protocole. Ils espèrent gagner ne serait-ce qu'une semaine, 15 jours ou 3 semaines dans la saison des mariages. Ils en sont à essayer de sauver la fête des quelques mariages de 2021 qui pourraient encore se tenir. mais la décision est entre les mains des pouvoirs publics...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Mariage Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants