1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Contrôles généralisés à Pôle Emploi : les chômeurs ne risquent-ils pas de se sentir stigmatisés ?
1 min de lecture

Contrôles généralisés à Pôle Emploi : les chômeurs ne risquent-ils pas de se sentir stigmatisés ?

REPLAY - Agnès Verdier-Molinié, directrice de l'IFRAP, et Pierre-Édouard Magnan, délégué fédéral du MNCP, ont commenté une proposition de Pôle Emploi visant à muscler le contrôle de la recherche d’emploi des chômeurs.

Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Crédit : Elodie Grégoire
Contrôles généralisés à Pôle Emploi : les chômeurs ne risquent-ils pas de se sentir stigmatisés ?
00:11:04
Vincent Parizot & Christelle Rebière

À partir du mois d'août, Pôle emploi prévoit de renforcer le dispositif de contrôle des chômeurs. Expérimenté dans la région PACA, en Franche-Comté et en Poitou-Charentes entre 2013 et 2014, il sera étendu à l'ensemble du territoire. Cette mesure permettra de radier les personnes qui ne cherchent pas sérieusement du travail. 

Pôle emploi a spécifié que le chômeur faisant l'objet de ce type de contrôle sera informé. Par ailleurs, tous les demandeurs d'emploi seront susceptibles d'être contrôlés de façon aléatoire, ciblée ou à la suite d'un signalement par une tierce personne. Mais avec la généralisation d'un tel dispositif, les chômeurs ne risquent-ils pas de se sentir stigmatisés ?

Agnès Verdier-Molinié, directrice de l'IFRAP, comprend l'inquiétude des chômeurs face à la mise en place d'un contrôle plus musclé. Néanmoins, elle estime que la généralisation de ce dispositif est nécessaire pour repérer les personnes qui profitent de la faille du système et ne font aucun effort pour trouver du travail. 

Il peut y avoir des personnes qui ne cherchent pas d'emploi parce qu'ils exercent un travail non déclaré qui leur permettra de toucher les allocations de chômage et différentes aides sociales.

Agnès Verdier-Molinié, directrice de l'IFRAP

Selon Pierre-Edouard Magnan, la généralisation des contrôles à Pôle emploi est effectivement un dispositif de stigmatisation. Ce projet rappelle à l'ensemble des travailleurs que si les chômeurs n'ont pas d'emploi, c'est parce qu'ils n'en cherchent pas. 

Le principal problème d'un chômeur n'est pas de chercher un emploi, mais d'être incapable d'en trouver.

Pierre-Edouard Magnan, délégué fédéral du Mouvement national des chômeurs et précaires
À lire aussi

Depuis des années, le Code du travail a prévu l'obligation d'une recherche active d'emploi. Toutefois, l'offre raisonnable d'emploi n'a jamais été appliquée. Aujourd'hui, les conseillers de Pôle emploi sont incapables de proposer une offre raisonnable digne de ce nom à un demandeur. La tension extrême du marché du travail est un obstacle à son application.

Comme on est incapable de créer de l'emploi, on contrôle les chômeurs pour montrer qu'on s'agite sur le front du chômage.

Pierre-Edouard Magnan, délégué fédéral du Mouvement national des chômeurs et précaires
RTL vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/