1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Conférence sociale : François Hollande doit trancher, selon une majorité de Français
1 min de lecture

Conférence sociale : François Hollande doit trancher, selon une majorité de Français

"Quitte à mécontenter certains partenaires" sociaux, une majorité de Français souhaite que le gouvernement "tranche" sur l'économique et le social dans le cadre des discussions de la conférence sociale, selon un sondage publié ce samedi.

François Hollande lors de son discours à la conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 à Paris.
François Hollande lors de son discours à la conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 à Paris.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Une majorité de Français, 53%, souhaite que le gouvernement "tranche quitte à mécontenter certains partenaires" sociaux en matière économique et sociale, selon un sondage BVA pour i-Télé rendu public ce samedi 12 juillet 2014.

Au lendemain de la troisième conférence sociale du quinquennat de François Hollande qui s'est achevée sur un goût d'échec avec notamment le boycott de certains syndicats, les Français semblent plébisciter la fermeté et la rapidité de la part de l'exécutif.

A l'inverse, ils sont 44% à souhaiter que le gouvernement "continue à réunir les partenaires sociaux afin qu'ils se mettent d'accord". Pour le reste, 3% ne se prononcent pas.

Les syndicats déçoivent

La méthode du "passage en force" séduit toutefois beaucoup moins la base électorale de la gauche. Ils sont 36% à la plébisciter chez les sympathisants de gauche contre 66% parmi les sympathisants de droite.

À lire aussi

Cet appel à des solutions rapides dans le domaine économique et social n'est sans doute pas étranger à la crise de légitimité dont souffrent les syndicats. Ainsi, une écrasante majorité des sondés,76%, estiment que les partenaires sociaux présents aux négociations ne les représentent pas.

"Cette défiance traverse toutes les catégories de la population : que les Français soient salariés (73%), à leur compte (93%) ou chômeurs (80%), qu'ils soient cadres supérieurs (81%), employés (76%) ou encore ouvriers (68%)", note la directrice de BVA Opinion.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/