2 min de lecture L'heure du crime

Jacques Fesch, guillotiné en 1957, peut-il être réhabilité par l'Église et la justice ?

PODCAST - Une affaire sans équivalent en France : la demande de réhabilitation d’un meurtrier que l’Église envisage pourtant de béatifier. Son nom : Jacques Fesch, condamné à mort et guillotiné en 1957.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Jacques Fesch, guillotiné en 1957, peut-il être réhabilité par l'Église et la justice ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Amandine Lemaire

À la Une de L’heure du crime, l’incroyable histoire d’un homme, actuellement en voie de béatification par l’Église catholique, alors qu’il avait été condamné à mort le 6 avril 1957 et guillotiné le 1er octobre de la même année, à l'âge de 27 ans, pour un braquage suivi du meurtre d'un gardien de la paix.

Le 25 février 1954, ce garçon de 24 ans avait braqué un vendeur de pièces d'or près de la place de la bourse, rue Vivienne à Paris. Il voulait s'acheter un bateau pour faire le tour du monde ! Mais le commerçant se défend, le jeune homme prend la fuite et la cavale tourne au drame. Un gardien de la Paix est tué en tentant de l’intercepter. Un passant est également gravement blessé dans sa fuite.

Jacques Fesch est condamné à mort le 06 avril 1954, le jour de son 27ème anniversaire, par les jurés de la Cour d'assises de la Seine. Le 1er octobre 1957, le couperet de la guillotine tombe à 05h29 dans la cour de la prison de la santé. Le jour de son exécution, Jacques Fesch avait prononcé une phrase étrange "Dans 5 heures je verrai Dieu".  

Pendant les 3 ans passés à la prison de la Santé, en attendant le jour de son exécution, Jacques Fesch a fait une expérience mystique, et on a retrouvé plus tard une sorte de journal intime qui a été publié après sa mort sous ce titre "Dans 5 heures je vais rencontrer Dieu. Considéré comme un exemple de rédemption par la Foi, l’Église catholique a entamé un procès en béatification qui est toujours en cours actuellement. Son fils Gérard voudrait que son père soit aussi réhabilité par la justice qui, entre temps, a aboli la peine de mort.

Nos invités

À lire aussi
Un défunt dans une morgue. l'heure du crime
L'incroyable suicide dans un congélateur

Gérard Fesch, fils de Jacques Fesch, auteur du livre "Fils d'assassin, fils de saint" publié le 14 avril 2017 chez Lemieux éditeur. 

L'équipe de l'émission vous recommande


Lire la suite
L'heure du crime Crime Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants