1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Comment la Vendée fait-elle pour avoir un taux de chômage si bas ?
1 min de lecture

Comment la Vendée fait-elle pour avoir un taux de chômage si bas ?

INVITÉ RTL - Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Vendée explique comment ce département des Pays-de-la-Loire affiche des chiffres du chômage très bas.

Enseigne de l'agence Pôle Emploi
Enseigne de l'agence Pôle Emploi
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Vendée : "On croit en l'avenir dans le département", dit Arnaud Ringeard
05:39
L'invité de RTL Petit Matin du 24 octobre 2017
04:16
Julien Sellier

Quel est le secret de ces zones françaises qui connaissent peu le chômage ? Après deux hausses consécutives, les chiffres du mois de septembre seront dévoilés ce mardi 24 octobre. La Vendée est l'un des départements français proche du plein-emploi dans l'industrie. Le taux de chômage global est de 7,9% et connaît une baisse continue depuis trois ans. "Les entreprises du département ont des besoins de recrutement qu'elles n'arrivent pas à pourvoir", ajoute Arnaud Ringeard, chef d'entreprise et président de la CCI de Vendée.

Une campagne de publicité a même fleuri dans le métro parisien pour encourager les Franciliens à aller s'installer à la Roche-sur-Yon, vantant les atouts de la ville vendéenne. Un manque de personnel donc, qu'Arnaud Ringeard subit dans sa propre entreprise. Pour lui, le challenge est d'arriver à coordonner l'offre et la demande dans la région. 

Et si la Vendée affiche de tels chiffres, c'est parce que "la situation économique est assez bonne sur le département", pour Arnaud Ringeard, ce qui, pour lui, "est lié au travail collectif de l'ensemble des habitants et des personnes qui œuvrent sur le territoire".

Un travail collectif qui "fournit des résultats", explique le chef d'entreprise. Arnaud Ringeard parle également d'une "solidarité entre patrons" et d'une "dynamique dans l'ensemble des entreprises", qui sont soudées comme une équipe. "On est tous dans la même barque. On n'est pas dans un schéma de dialogue social, on est dans un schéma de dire qu'on travaille tous au même endroit à longueur de journée et donc à partir de là, on est dans une dynamique, ensemble", détaille-t-il. Et de conclure : "On croit en l'avenir dans notre département".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/