1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Comment font les avions pour ne pas évacuer les déjections comme des pigeons
2 min de lecture

Comment font les avions pour ne pas évacuer les déjections comme des pigeons

PODCAST - Dans une minute, vous saurez comment font les avions pour ne pas évacuer les déjections comme des pigeons.

Un avion (image d'illustration).
Un avion (image d'illustration).
Crédit : JULIAN STRATENSCHULTE / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
156. Comment font les avions pour ne pas évacuer les déjections comme des pigeons ?
00:02:21
Florian Gazan

Sur un vol long-courrier, genre un Paris-Los Angeles, chaque passager fait en moyenne 2,4 passage par la case toilettes. Ce qui représente grosso modo 870 litres de pipi-popo, ce qui pourrait remplir un jacuzzi pour quatre personnes. 

Si dans une maison, c’est évacué vers le tout-à-l’égout ou la fosse septique, à plusieurs milliers de mètres d’altitude, c’est plus compliqué. Et évidemment, on va pas s’amuser à lâcher ça en plein air, même si aux débuts du transport aérien dans les années 30, on se posait pas la question, ça partait directement de la cuvette à l’air libre.

En 1982, on a installé dans les avions le type de toilettes actuelles : en forme de bol adhésif, il utilise cette substance bleue que vous avez peut-être déjà remarqué : le Skykem. Sky comme ciel et Kem comme Kemper, le nom de son inventeur. Quand vous appuyez sur la chasse d’eau, le Skykem se répand, désinfecte la cuvette. Puis une trappe s’ouvre au fond et une puissante aspiration se déclenche, récoltant tout son contenu dans un tourbillon pour l’envoyer non pas en dehors de l’avion mais à l’arrière via des canalisations jusqu’à un réservoir où sont stockées ces déjections. 

Une fois l’avion posé, un camion-citerne vient récupérer tout ce précieux chargement. Mais y a un mais. Il est arrivé que ces canalisations fuient. Dès lors le mélange de Skykem, d’urine et d’excréments se répandaient dans l’air, un air froid bien sûr à cette altitude. Ce qui le faisait geler. Et quand l’avion redescendait avec la température qui remontait, eh bien parfois un bout de ce qu’on appelle blue ice, la glace bleue, se détachait. Pour venir, comme une fois à Londres percuter le toit d’une maison et le trouer. 

Abonnez-vous à ce podcast

>> Ah Ouais ? Du lundi au vendredi, Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Des connaissances bien utiles ou totalement inutiles pour briller en société, des anecdotes absolument incroyables à partager, des histoires étonnantes à raconter. Et chaque fois, vous vous direz "Ah ouais ?". Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire