2 min de lecture Emploi

Chômage : "La France n'a fait que rattraper ses voisins", pointe François Lenglet

ÉDITO - 100.000 chômeurs en moins en 2019 qu'en 2018. Pôle Emploi a enregistré une baisse historique du nombre de demandeurs d'emplois. Un bon résultat dû aux réformes fiscales et du marché du travail menées par Macron et Hollande, estime François Lenglet.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Chômage : "La France n'a fait que rattraper ses voisins", pointe François Lenglet Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Le chômage commence enfin à diminuer de façon visible. Les chiffres Pôle Emploi du dernier trimestre 2019 viennent d'être publiés. Ils font état d'une baisse de presque 60.000 chômeurs sur le trimestre, et de plus de 100.000 sur un an. Voilà plus de 10 ans qu'on n'avait pas connu de tels chiffres. La France s'éloigne enfin de la barre des 3,5 millions d'inscrits à Pôle Emploi dans la fameuse catégorie A. 

À quoi attribuer ces bonnes statistiques ? À la création d'emplois. Depuis le 1er janvier 2015, l'économie française a créé un million d'emplois salariés, passant de 18,5 millions à 19,5 millions. L'objectif affiché sur le fameux pin's de Pierre Gattaz, alors qu'il était patron du Medef a finalement été atteint.

Le "Crédit impôt compétitivité emploi" (CICE) de François Hollande a aussi beaucoup joué. En réduisant le coût du travail, il a abaissé le seuil de déclenchement de la "job machine" française. En clair, même avec une croissance très moyenne comme celle d'aujourd'hui, le pays parvient à générer 200.000 emplois par an. 

Suppression des emplois aidés

Si le CICE a eu un effet mécanique sur la création d'emplois, les réformes du marché du travail menées par Emmanuel Macron ont aussi joué sur le plan psychologique, en donnant aux entrepreneurs le sentiment qu'ils pouvaient embaucher.

À lire aussi
Des étudiants de l'Université de Nanterre devant leur ordinateur (Illustration). coronavirus
Les infos de 7h30 - Coronavirus : cursus, stage, emploi... 40% des étudiants sont "inquiets"

Comment se fait-il qu'avec un million d'emplois crées, le chômage n'ait pas plus baissé ? C'est le grand mystère, et cela explique aussi en grande partie l'impatience face à la politique d'Emmanuel Macron. 

Les nouveaux entrants sur le marché du travail et les emplois aidés que l'on a supprimés peuvent expliquer ce phénomène, ainsi que les chômeurs non-inscrits qui seraient revenus sur le marché du travail. Il peut aussi s'agir de salariés précaires inscrits à Pôle Emploi

6,3% de chômage en Europe

L'embellie peut encore s'accentuer. Les bénéfices des réformes de l'assurance-chômage et de la formation professionnelle sont encore à venir. Aujourd'hui en France, le chômage a disparu chez les cadres et les diplômés du supérieur, compris entre 3 et 5%, alors qu'il est de 15% pour les non-diplômés. 

Malgré ces bons chiffres de Pôle Emploi, la France n'a fait que rattraper le niveau que la quasi totalité des pays voisins ont atteint voir dépassé depuis longtemps. Actuellement, le taux de chômage est de 8,5% en France, contre une moyenne de 6,3% dans le reste de l'Europe et de 5% dans les pays de l'OCDE.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Chômage Réformes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants