1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Chez la maison de couture Lanvin, les caisses sont vides
2 min de lecture

Chez la maison de couture Lanvin, les caisses sont vides

ÉDITO - En situation financière critique, Lanvin est en discussions avec des investisseurs étrangers intéressés par une prise de participation majoritaire. En attendant, la maison de couture ne devrait plus être capable de payer ses salariés à la fin du mois.

Un défilé de la maison Lanvin le 29 juin 2009
Un défilé de la maison Lanvin le 29 juin 2009
Crédit : AFP / Archives, FRANCOIS GUILLOT
Chez la maison de couture Lanvin, les caisses sont vides
00:02:54
Bénédicte Tassart & Loïc Farge

D'après les informations diffusées il y a quelques heures par l'agence de presse Reuters, les Chinois du groupe Fosun visitaient ce week-end les ateliers de couture de Lanvin. Fosun, ce sont les propriétaires du Club Med. Il y a un fonds qatari également qui se dit intéressé : Mayhoola, qui possède déjà Valentino et Balmain.

Les discussions seraient donc en cours pour un changement de de propriétaire. Lanvin n'est déjà plus français depuis un moment. En 2001, une riche femme d'affaires taïwanaise prenait 75% des parts. Mais il n'empêche. La France regarde toujours Lanvin comme un joyau. C'est quand même la plus vieille maison de couture parisienne. Elle a été fondée en 1889 par Jeanne Lanvin.

Pourquoi autant de précipitation ? Parce que les caisses sont vides. Parce que pour l'année 2017, Lanvin affichait 30 millions d'euros de pertes. Parce que les salaires ne devraient pas pouvoir être versés à la fin du mois.

Une situation incroyable pour une marque connue mondialement, et qui n'arrive pas à sortir la tête de l'eau. Pourtant, l'année dernière, les groupes de luxe ont repris du poil de la bête. Louis Vuitton et Gucci, par exemple, ont profité à 100% de la folie des achats de la clientèle chinoise.

La couture française n’intéresse apparemment plus les investisseurs français

Bénédicte Tassart
À écouter aussi

Les robes de la dernière collection, dessinée par Olivier Lapidus, n'ont pas trouvé preneuses : très peu de commandes pour la collection printemps-été 2018.

Les invitées au défilé n'ont pas été convaincues par le coup de crayon de celui qui a dessiné des meubles pour le soldeur Gifi ou des robes de mariées pour Pronuptia. Un créateur appelé à la rescousse en urgence après les départs violents d'Albert Elbaz, en 2015, et de Bouchra Jarrar, en juillet dernier. En fait, Lanvin s'enfonce depuis six ans et n'arrive pas à trouver la recette miracle.

Il faut un chèque pour les 200 salariés de Lanvin qui restent dans les ateliers. Pour payer un nouveau local aussi, puisque les héritiers de Jeannne Lanvin viennent de vendre le siège historique, rue du Faubourg Saint-Honoré. Mais voilà, la couture française n'intéresse apparemment plus les investisseurs français.

Les plus

- L'annonce par Donald Trump d'un plan d'investissement de 1.500 milliards de dollars pour les infrastructures américaines : autoroutes, voies ferrées, ponts en très mauvais état aux Etats-Unis.

Renault sponsor d'une école de samba brésilienne. Le Brésil est la terre natale de Carlos Ghosn, le grand patron de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

La note du jour

16 sur 20 à ces entreprises qui aident leurs salariés à être de bons parents : lancement aujourd'hui du guide de la parentalité en entreprises avec La Poste ou encore la Banque de France qui paient des frais de garde quand leurs salariés partent en formation.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/