1 min de lecture Énergie

Chèque énergie : comment bénéficier cette nouvelle aide ?

Le nouveau système d'aides aux ménages en vue de payer les dépenses énergétiques est mis en place à compter du lundi 26 mars.

Une facture d'électricité (photo d'illustration).
Une facture d'électricité (photo d'illustration). Crédit : Jeff Pachoud - AFP
Nicolas Skopinski

Le chèque énergie est le nouveau dispositif instauré par le gouvernement pour permettre aux ménages les plus modestes de faire face aux dépenses énergétiques. Il est mis en place à compter de lundi 26 mars, en lieu et place des tarifs sociaux.

Première nouveauté : aucune démarche n'est à effectuer. Il est en effet indexé à la déclaration de revenus, et sera adressé aux éventuels bénéficiaires d'ici à fin avril. Conséquence de ce système, même les personnes sans revenus devront faire une déclaration pour être référencées.

Étant basé sur le revenu fiscal, le montant de ce chèque énergie sera particulièrement variable, même si une moyenne de 150 euros est évoquée par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Cette somme ne sera utilisable que pour les dépenses en lien direct avec l'énergie. 

Utilisable dans trois cas

Trois situations seront concernées. En premier lieu, régler la facture d’énergie auprès du fournisseur d’électricité, de gaz ou de chaleur, de fioul domestique ou d’autres combustibles de chauffage (bois, etc.). En deuxième lieu, payer les charges de chauffage incluses dans la redevance pour les personnes logées dans un logement-foyer conventionné à l’APL. Enfin, il sera également possible de payer certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, tels que l'isolation des combles, et réalisées par un professionnel certifié. 

Pour s'assurer que l'argent versé n'est utilisé qu'en dans ce cadre, une plateforme en ligne a été créée. Elle permet d'enregistrer les références pour payer automatiquement ses factures d'énergie sans avoir à recevoir de nouveaux chèques pour les années à venir. 

À lire aussi
Des éoliennes (illustration) énergie
"L'énergie éolienne est propre" selon ses défenseurs, une "fake news" pour les opposants

Ce système est malgré tout loin de faire l'unanimité. L'observatoire national de la précarité énergétique pointe un décalage entre les dépenses réelles, estimées à 1.925 euros pour un ménage en précarité, et le montant proposé. Lors de l'annonce du dispositif, en 2016, Le Parisien avait déjà révélé que plus d'un million de Français concernés par la mesure verraient leur aide diminuer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Énergie Transition énergétique Dépenses énergétiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants