1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Charlie Hebdo", Hyper Cacher : les notes déclassifiées de la DGSI qui relient les parcours des Kouachi et de Coulibaly
3 min de lecture

"Charlie Hebdo", Hyper Cacher : les notes déclassifiées de la DGSI qui relient les parcours des Kouachi et de Coulibaly

Des notes déclassifiées de la DGSI montrent que la relation entre les frères Kouachi et Amedy Coulibaly n'a pas été totalement considérée comme la menace qu'elle représentait en réalité.

Amedy Coulibaly a revendiqué l'attentat du 9 janvier 2015 à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes
Amedy Coulibaly a revendiqué l'attentat du 9 janvier 2015 à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes
Crédit : Capture d'écran
Julien Quelen
Julien Quelen

À deux jours du funeste premier anniversaire de l'attentat perpétré par les frères Kouachi dans les locaux de Charlie Hebdo - et à quelques jours de plus de celui de l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes où Amedy Coulibaly avait fait feu - des notes déclassifiées de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), montrent qu'une relation vieille d'au moins cinq ans existait entre les trois terroristes. 

Au mois de novembre, ces notes, déclassifiées à la demande des magistrats et dont Le Monde a pu avoir connaissance, pointent le suivi des trois hommes qui se connaissaient depuis 2010. Aucune intervention antiterroriste groupée n'a entravé, depuis cette date, les plans macabres des hommes dont l'allégeance à "Al-Qaïda dans la péninsule Arabique" (AQPA) a été révélée dans les revendications du mois de janvier 2015. 

Des liens avérés avec des figures jihadistes

Selon les premières notes récoltées par le quotidien national, le premier indice liant les terroristes remonte au mois de mars 2010. À cette époque, Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly se rendent régulièrement dans la vallée de l'Alagnon, dans la petite commune auvergnate de Murat (Cantal), où réside Djamel Beghal. Assigné à résidence, l'homme est une figure du jihadisme francophone, condamné en France pour une tentative d'attentat contre l'ambassade des États-Unis à Paris ainsi que pour ses liens avec Al-Qaïda, suspectés à l'issue d'un voyage en Afghanistan. En décembre 2013, Beghal et Coulibaly, qui se fréquentaient donc depuis plusieurs années, sont condamnés à 10 et 5 ans de prison pour avoir tenté de faire évader Smaïn Aït Ali Belkacem, emprisonné à perpétuité pour l'attentat à la station RER Musée d'Orsay en 1995 à Paris. 

Outre les contacts avérés avec Djamel Beghal qui se trouve à cette époque sur écoute, les notes de la DGSI (celles de l'ancienne DCRI, en réalité) vont également mettre en exergue la relation des frères Kouachi avec une autre sommité du jihadisme. À la fin de l'année 2011, les services de renseignements français constatent que Chérif Kouachi échange des emails avec Peter Cherif, connu pour avoir fait partie du "dossier des Buttes-Chaumont" et depuis lors membre important de la mouvance AQPA. Les notes précisent que les deux tueurs de Charlie Hebdo entretiendront une relation suivie avec Cherif entre 2011 et 2013. 

Amedy Coulibaly, une menace négligée ?

À lire aussi

Discret depuis 2012 alors qu'il est incarcéré à Villepinte pour son implication dans la tentative d'évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, Amedy Coulibaly ne va pas retenir autant l'attention que les frères Kouachi, à plusieurs reprises interpellés par la police. Les notes de la DGSI précisent par ailleurs qu'aucune des interceptions de sécurité réalisées sur les deux frères n'a permis d'établir une préparation d'attentat. Après mars 2014 et sa sortie de prison, Amedy Coulibaly, lui, ne fera l'objet d'aucune surveillance du genre. 

En dépit de ses connexions avec le monde terroriste, le tueur de l'Hyper Cacher n'est pas considéré comme une menace radicalisée au même titre que les Kouachi et les dossiers des trois hommes ne s'entrecroiseront donc pas. Les dernières notes déclassifiées de la DGSI, datées des 7, 8 et 9 janvier, émettent l'hypothèse qu'Amedy Coulibaly, par le biais de ses relations dans le milieu du crime, aurait lui-même fourni les fusils d'assaut utilisés contre Charlie Hebdo

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/