1 min de lecture Médias

Caricature sexiste : "l'Huma" ne collaborera plus avec le dessinateur mis en cause

Antoine Vayer, l'auteur de la chronique qui accompagnait le dessin représentant Marion Rousse en sous-vêtements, dans son lit avec son compagnon Julian Alaphilippe, ne travaillera plus non plus avec le quotidien.

Marion Rousse (au centre), après avoir remporté le championnat de France de cyclisme, en 2011.
Marion Rousse (au centre), après avoir remporté le championnat de France de cyclisme, en 2011. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

L'Humanité a rapidement exprimé son regret après avoir fait publier dans ses colonnes une caricature sexiste de l'ex-cycliste devenue consultante Marion Rousse, représentée en sous-vêtements, dans son lit avec son compagnon Julian Alaphilippe. Un dessin "contraire aux valeurs" du journal selon son codirecteur, Sébastien Crépel.

Ce lundi 7 septembre, le quotidien décide en prime de mettre fin à sa collaboration avec l'auteur de la caricature, Espé, mais aussi avec l'auteur de la chronique qui l'accompagne, l'ancien entraîneur Antoine Vayer. Ce-dernier avait défendu la publication de ce dessin, dressant un parallèle avec Charlie Hebdo.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, la société des personnels de l'Humanité s'est réjouit de l'arrêt de ces collaborations, ajoutant que "toutes celles et ceux qui nous lisent régulièrement savent que nos titres se battent au quotidien pour l'émancipation féminine et défend des valeurs d'égalité universelle".

De son côté, le dessinateur dit être "vraiment désolé" et reconnaît s'être "planté". Espé explique avoir voulu, à l'origine, "évoquer la porosité entre médias et sport", mais estime que "quand un dessin n'est pas compris c'est une erreur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Sexisme Cyclisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants