1 min de lecture Canicule

Canicule : fin de la vigilance orange sur le sud-est

L'alerte orange à la canicule a été levée dimanche 6 août sur les douze départements du sud-est de la France encore concernés hier.

Le vieux port de Marseille
Le vieux port de Marseille Crédit : Wikimédia
Christophe Guirard et AFP

Le mercure redescend progressivement sur le sud-est du pays, touché depuis plusieurs jours par une vague de chaleur particulièrement intense, lors de laquelle des records de température ont été battus. La vigilance orange canicule a été levée dimanche 6 août sur les douze départements concernés : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Var et Vaucluse. 

Le sud de l'Europe dans son ensemble connaît un épisode de chaleur extrême, faisant plusieurs morts, causant des millions d'euros de dégâts à l'agriculture et constituant, selon les scientifiques, un avant-goût de ce que le réchauffement climatique réserve au continent dans les décennies à venir.  La canicule a fait au moins cinq morts en Italie et en Roumanie depuis qu'elle s'est installée début août sur une grande partie de l'Europe du sud.

Des températures exceptionnellement élevées, parfois sans précédent, ont été enregistrées au Portugal, dans le sud de la France, en Italie, en Hongrie et dans les Balkans.  Le mercure a dépassé les 40 degrés par endroits, accentuant la sécheresse déjà en cours et prolongeant la vague de chaleur démarrée en juillet qui avait engendré de nombreux feux de forêt, dont un avait fait 60 morts au Portugal.

Trois morts en Italie

En Italie, où au moins trois personnes ont trouvé la mort à cause de la canicule, les admissions dans les services d'urgence des hôpitaux ont augmenté de 15% à 20% au cours des derniers jours. Les Italiens ont surnommé cette vague de chaleur "Lucifero", ou Lucifer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Météo Bouches-du-rhône
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants