1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Cancer : le Professeur Axel Kahn évoque son combat contre la maladie
2 min de lecture

Cancer : le Professeur Axel Kahn évoque son combat contre la maladie

VU DANS LA PRESSE - "Le plus probable est que je sois en train de parcourir l’itinéraire final de ma vie", a confié le président de la Ligue contre le cancer, lui-même atteint par la maladie.

Le Professeur Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer, le 22 mars 2021.
Le Professeur Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer, le 22 mars 2021.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault
Journaliste

Il y a quelques jours, le Professeur Axel Kahn, médecin généticien, président de la Ligue contre le cancer et essayiste, a annoncé être lui-même atteint de la maladie. En raison d'une aggravation de son état de santé, il a annoncé se mettre en retrait de ses fonctions au sein de la Ligue.

"Je lutte contre le cancer et il se trouve que la patrouille m'a rattrapé : moi aussi, j’ai un cancer", a déclaré le cancérologue dans une interview accordée à France Inter ce lundi 17 mai. "Par conséquent, je vais mener deux combats : un qui est personnel, totalement personnel, que je vais mener seul, mais puisqu’il me reste un peu de temps, je vais essayer d’optimiser ce temps qui me reste", a-t-il ajouté. 

"Si j’ai été obligé de quitter la présidence effective de la Ligue, c’est que les raisons ont été importantes. On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait. Étant moi-même cancérologue, le plus probable est que je sois en train de parcourir l’itinéraire final de ma vie", a confié le Professeur à nos confrères. Conscient de la dégradation de son état, Axel Kahn a déclaré s'approcher de la mort, non pas "dans la terreur", mais "avec détermination". 

Mort ou pas mort, j’ai été intensément heureux !

Axel Kahn

"C’est une période très importante de ma vie. J’ai souvent dit que personne n’est autre chose que ce qu’il fait : imaginons qu’il me reste trois ou quatre semaines à pouvoir faire, alors le choix de ce que je fais, la manière dont je le fais, sont plus importants que jamais", a-t-il confié sur France Inter. 

À lire aussi

Le bonheur est "le moment à partir duquel vous vivez ce que vous espériez vivre. Où il y a adéquation entre le ressenti de votre vie et ce que vous espériez. Mort ou pas mort, j’ai été intensément heureux !", a conclu le cancérologue

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/