1 min de lecture Transports

Brexit : les douaniers poursuivent leur "grève du zèle"

INVITÉ RTL - À trois semaines du Brexit, les douaniers ralentissent les contrôles de marchandises pour alerter sur le manque d'effectifs. Le secrétaire général Unsa-Douanes, Vincent Thomazo, précise leurs craintes.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Les douaniers poursuivent leur "grève du zèle" Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Julien Sellier
Julien Sellier édité par Sarah Duhieu

Le mouvement ne faiblit pas. Des perturbations dans le tunnel sous la Manche et sur le port de Calais, et jusqu'à deux heures de retard pour les trains Eurostar au départ de la Gare du Nord : ce vendredi 8 mars, les douaniers poursuivaient leur "grève du zèle" pour le quatrième jour consécutif. Ils réclament des moyens supplémentaires en vue du Brexit.

"Contrairement à ce que disent notre ministère et notre administration, nous ne sommes absolument pas prêts" à faire face au Brexit, explique Vincent Thomazo, secrétaire général Unsa-Douanes, au micro de RTL. "Les bâtiments dans lesquels les douaniers doivent effectuer leurs contrôles ne sont absolument pas sortis de terre." Ces bâtiments doivent abriter les futurs bureaux des agents chargés des contrôles sur les poids lourds qui arrivent en France. Problème : ils n'existent toujours pas.

"C'est surtout au niveau des transporteurs qu'il y aura des perturbations. (Avec le Brexit), on crée une frontière. (...) A l'heure actuelle, il n'y a quasiment pas de contrôle, alors en faire avec aussi peu d'effectifs, c'est complètement illusoire."

À lire aussi
Des passagers à l'aéroport d'Orly, en octobre 2012 (illustration) transports
Paris : Orly-Sud et Orly-Ouest, c'est fini

Depuis ce lundi 4 mars, les douaniers français contrôlent plus longuement les camions qui veulent franchir la Manche. En plus d'effectifs supplémentaires, ils réclament aussi l'augmentation de leur pouvoir d'achat. Leurs représentants seront reçus mardi 12 mars par Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics. Le Brexit devrait entrer en vigueur le 29 mars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Brexit Douanes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797154109
Brexit : les douaniers poursuivent leur "grève du zèle"
Brexit : les douaniers poursuivent leur "grève du zèle"
INVITÉ RTL - À trois semaines du Brexit, les douaniers ralentissent les contrôles de marchandises pour alerter sur le manque d'effectifs. Le secrétaire général Unsa-Douanes, Vincent Thomazo, précise leurs craintes.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/brexit-les-douaniers-poursuivent-leur-greve-du-zele-7797154109
2019-03-09 10:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1goaVNs1iYo3Vx8Y3nklVQ/330v220-2/online/image/2019/0308/7797157465_avec-leur-greve-du-zele-les-douaniers-ralentissent-le-trafic-de-marchandises-pour-alerter-sur-les-consequences-du-brexit.jpg