2 min de lecture Environnement

Biomimétisme : "C'est la planète qui sauvera l'Homme et non le contraire", assure Alain Renaudin

INVITÉ RTL - Ne plus considérer la nature comme un enjeu problématique et anxiogène mais comme un allié de notre développement, c'est l'objectif du biomimétisme, prôné par Alain Renaudin, président de NewCorp Conseil et fondateur de la Biomim'expo.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Biomimétisme : s'inspirer du vivant pour innover Crédit Image : Christof STACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Venantia Petillault

La vie est apparue sur Terre il y a 3,8 milliards d'années, on peut donc penser que la nature a déjà fait ses preuves ? Le biomimétisme peut se définir comme le fait de "s'inspirer du vivant et de ses stratégies pour voir comment nous pouvons améliorer notre condition d'espèce humaine", explique Alain Renaudin sur RTL ce lundi 30 décembre.

En effet, le vivant a cette capacité à s'améliorer en continu, à être très économe en énergie, à régulièrement s'approvisionner en circuit court et à développer des bénéfices écosystémiques grâce aux interactions que les espèces nouent entre elles. 

L'idée n'est pas nouvelle rappelle le président de NewCorp Conseil : "Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs se sont inspirés de leur environnement pour améliorer leurs techniques de chasse. Léonard de Vinci, avec ses travaux, peut être considéré comme le premier "biomimétisien"."

Depuis 40 ou 50 ans, des laboratoires de recherche travaillent sur le sujet. Alors, ce n'est pas le biomimétisme qui est nouveau mais l'urgence de nos enjeux. En effet, Alain Renaudin l'assure : "On redécouvre à quel point nous devons être modeste et humble face au vivant et à quel point il ne peut nous apporter que des solutions et non des problèmes."

Le biomimétisme de plus en plus présent au quotidien

À lire aussi
Une rue près de la tour Eiffel à Paris, au douzième jour de confinement visant à freiner la propagation du Covid-19 en France. environnement
Coronavirus et confinement : "Une trêve passagère pour le climat," dit un médecin

Aujourd'hui, il y a de plus en plus d'application du biomimétisme. Par exemple, on peut savourer les escargots à Noël mais on peut aussi s'en servir pour développer une colle chirurgicale, c'est-à-dire s'inspirer des stratégies d'adhésion des escargots ou des organismes marins pour développer une colle chirurgicale qui fait de la suture sans suture. 


En matière de biomimétisme, les Américains sont assez performants en terme d'application. L'Allemagne, elle, est très structurée. Alain Renaudin indique qu'"en France, depuis 4 ou 5 ans, nous nous organisons davantage. D'ailleurs, une structure associative a vu le jour il y a cinq ans. Elle s'appelle le CEEBIOS et elle sert à fédérer cette communauté académique. Nous venons aussi d'organiser la deuxième édition de Biomim'expo à Paris", rappelle son fondateur.

Le changement d'approche et de regard que propose le biomimétisme c'est de reconnaître que ce n'est pas l'Homme qui sauvera la planète mais la planète qui sauvera l'Homme

Pendant très longtemps, nous avons fait la pédagogie du "pourquoi il faut que les choses changent", désormais avec le biomimétisme, il s'agit de savoir comment nous pouvons nous adapter en prenant comme modèle quelque chose qui a fait ses preuves, le vivant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Nature Information
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants