2 min de lecture Environnement

Biodiversité : la Pie-grièche, une espèce emblématique de l'Hérault, en voie d'extinction ?

Le seul couple répertorié en 2019 vient de perdre sa femelle, en cours de reproduction, a précisé LPO-Hérault ce lundi. Cette espèce sera la première à disparaître de France au XXIe siècle.

Aperçu d'une Pie-grièche.
Aperçu d'une Pie-grièche. Crédit : André Denis / Ligue pour la protection des oiseaux (LPO)
Camille Descroix
Camille Descroix

La biodiversité en péril. La Pie-grièche à poitrine rose, une espèce emblématique du département de l'Hérault, va bientôt disparaître de France, selon des informations fournies par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Le seul couple répertorié en 2019 vient de perdre sa femelle, en cours de reproduction, a précisé LPO-Hérault et relayé par France Bleu Hérault ce lundi 29 juillet.

La Pie-grièche est une espèce qui se situe majoritairement en Europe orientale et en Asie centrale. Elle hiverne en Afrique australe (Namibie, Botswana, Zimbabwe et Afrique du Sud) en effectuant chaque année une migration au long cours dite "orientale" qui passe par le sud-est de l'Europe et le nord-est de l'Afrique (Egypte, Emirats….). 

Les populations européennes de l’espèce effectuent donc un trajet de près de 10.000 kilomètres deux fois par an, ce qui fait de cette migration en boucle l’une des plus importantes chez les passereaux. En France, l'espèce n'y est présente qu'entre le mois d'avril et d'août.

Une espèce qui a régressé en France et en Europe

En France, les effectifs se sont effondrés au cours du 20e siècle et cette espèce a disparu de la majorité des départements pour n'être présente qu'en ex-région Languedoc-Roussillon, au début des années 90, et occasionnellement dans le Gard et les Bouches-du-Rhône. En 1999, les populations françaises ne sont plus connues que dans l’Aude, l’Hérault et quelques nids sont relevés en PACA. En 2008, seulement 15 couples étaient connus dans ces mêmes secteurs, ce qui lui donnait déjà le statut national "En danger critique d’extinction".

Un premier Plan Régional d'Actions a été mis en place en 2008, remplacé par le Plan National d'Actions Pies-Grièches en 2013. Les données récoltées ont permis de suivre l'évolution des effectifs, passant de 7 couples nicheurs en 2015 à un seul et dernier couple en 2019, dont la femelle vient de disparaître, a indiqué LPO-Hérault, contacté par la rédaction. Elle aurait été prédatée ou aurait subi un accident, précisent-ils, après avoir perdu sa trace.

Les raisons de son extinction

À lire aussi
Le glyphosate est utilisé lors des épandages sur les cultures pesticides
Glyphosate : 36 produits retirés du marché français

Plusieurs facteurs expliquent les causes de cette disparition. Le changement des pratiques agricoles a évidemment affecté l'ensemble des migrations de cette espèce. La disparition des prairies, la diminution des insectes et l'intensification de l'agriculture ont un impact négatif sur cette population en Europe de l'Ouest.

Mais d'autres facteurs sont aussi à prendre en compte comme l'influence du changement climatique, même s'il est difficile de le quantifier à l’heure actuelle. Cette espèce rencontre des problèmes le long de ses voies migratoires, telles que les conditions météorologiques défavorables (tempêtes de sable, etc.), la prédation naturelle, le braconnage dans les pays du Moyen-Orient ou encore les captures au filet en Égypte, ou dans sa zone d’hivernage. Ces éléments contribuent à affaiblir les populations nicheuses, notamment celles situées en limite de l’aire de reproduction dont le trajet migratoire est le plus important.

Les menaces les plus graves en Afrique concernent l’évolution de l’habitat dont les conditions favorables s'étiolent peu à peu à la suite de l'intensification agricole ou des fortes sécheresses consécutives. "Il reste désormais à engager une coopération internationale forte sur la conservation de cette espèce si nous voulons renverser cette tendance à la disparition de la Pie-grièche à poitrine rose en Europe de l'Ouest", précise la LPO, appuyant ainsi la mise en place d'un programme international de conservation de l'espèce.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Biodiversite Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants