2 min de lecture Animaux

Biodiversité : la hausse du nombre de loups pouvant être abattus fait débat

La préfecture d’Auvergne-Rhône-Alpes, en charge de la gestion du loup, a annoncé que le quota d’autorisations d’abattage de 90 animaux tués pour 2019 avait été atteint et qu’en conséquence le plafond avait été relevé à 100. Le sujet est toujours explosif.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
La hausse du nombre de loups pouvant être abattus fait débat Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Esther Serrajordia

Depuis quelques jours, le nombre de loup pouvant être tué est passé à 100. En effet, le quota de 90 étant déjà atteint, le gouvernement a décidé de relever le plafond fixé dans le plan loup en mai dernier.

C'est une réponse aux éleveurs d’ovins, mobilisés depuis de nombreux mois et victimes du prédateur. En 2018, le loup a perpétré 3.674 attaques contre plus de 12.500 animaux. Le nombre de loups tués est plus élevé mais ça ne satisfait ni les éleveurs, ni les associations de protection des animaux. 

Savez-vous comment on reconnait des personnes en charge du plan loup en France ? Ils n’ont plus d’ami. Le job parfait pour les misanthropes. En effet, d’un côté, des éleveurs réclament le droit de tirer sans se préoccuper du nombre de loup déjà tués, de l’autre, certains expliquent que c’est un animal protégé et qu’il est important de retrouver du sauvage dans nos campagnes. 

On le protège et on l'abat à la fois

Seul souci : la croissance du loup est plus forte que prévue. Des coins de France comme les Alpes-Maritimes, les Alpes-de-Haute-Provence ou la Savoie sont très mobilisés. Manifestations, blocage de la préfecture à Gap et même une vidéo envoyée aux rédactions fin août, où on voyait une dizaine d’éleveurs, qui, cagoulés et fusil au poing rentraient en résistance contre le loup et se présentant comme le font de Libération du Champsaur. 

À lire aussi
Des pigeons coiffés comme des cow-boy faits divers
États-Unis : des pigeons coiffés de chapeaux de cow-boy repérés à Las Vegas

Une situation que l’on retrouve partout en Europe. Depuis son retour dans les années 90, on ne compte plus le nombre de plans loup en France et chez nos voisins. On le protège et on l’abat à la fois. On compte à peu près 1.800 loups sur le vieux continent et partout la question est la même : peut-on garder un mode d’élevage traditionnel et préserver la faune ? Comment ne pas être sensible à la détresse des éleveurs et ne vouloir défendre les espèces protégées qu’à l’étranger ?  

Le plus : les trottinettes retrouvée dans les cours d'eau

L’association Odysseus 3.1 a repêché ce week-end à Lyon 109 trottinettes dans le Rhône et dans la Saône. Au cours d’un grand nettoyage, beaucoup d’objets ont été remontés mais les trottinettes c’est assez spectaculaire. On en trouve dans tous les cours d’eau citadins, déjà ça pollue à cause de la batterie en lithium mais surtout pourquoi ça finit au fond ? Mystère. 

La note : 17/20 au téléthon pour le climat au Danemark

Samedi, le pays des smorrebrod a été le premier au monde à organiser un téléthon pour le climat. Pour chaque don de 20 couronnes, 2,70 euros, un arbre sera planté. Résultat, 2,4 millions d’euros ont été récoltés et près d’1 million d’arbres vont rejoindre les forêts du Danemark. Les arbres permettent de réduire la concentration de CO2 et la forme du téléthon implique d’avantage le citoyen. Une idée inspirante et recyclable sans fin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Biodiversite Chasse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants