7 min de lecture Allemagne

Berlin : un camion fonce dans la foule sur un marché de Noël, au moins 12 morts

MINUTE PAR MINUTE - Un camion a foncé dans la foule présente au marché de Noël à Berlin faisant au moins 12 morts et 48 blessés. Le suspect a été interpellé. Le ministre de l'Intérieur allemand a indiqué qu'il y avait "beaucoup de raisons" de penser qu'il s'agit d'un attentat.

Un camion a foncé dans la foule du marché de Noël à Berlin
Un camion a foncé dans la foule du marché de Noël à Berlin Crédit : AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
avec Anne-Sophie Blot et AFP

L'un des marchés de Noël les plus fréquentés de Berlin a été la cible d'une attaque. Un poids-lourd a foncé dans la foule ce lundi 19 décembre vers 20h dans le centre-ville, faisant au moins 12 morts et 48 blessés, dont plusieurs grièvement, selon la police. Si le chauffeur du camion avait dans un premier temps pris la fuite, la police a rapidement annoncé avoir "interpellé une personne" avant de confirmer que le chauffeur présumé avait été arrêté.

Le conducteur du poids-lourd, immatriculé en Pologne, a roulé sur un trottoir de ce marché de Noël où se trouvaient des passants dans un quartier très touristique de la capitale allemande, selon un porte-parole de la police. Le Berliner Morgenpost a publié sur Facebook, une vidéo montrant les dégâts après le terrible accident sur le marché de Noël. Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a indiqué dans la nuit que "beaucoup de raisons" laissaient penser qu'il s'agissait d'un attentat. L'enquête a été confiée au parquet fédéral compétent pour les affaires de terrorisme. 

Retrouvez les événements de la soirée

Ce direct est à présent terminé. Retrouvez ici la synthèse ce que l'on sait du drame, qui a fait au moins 12 morts et 48 blessés, selon un dernier bilan dans la nuit de lundi à mardi.

À lire aussi
Les logos des GAFA, acronyme de Google, Apple, Facebook et Amazon économie
Taxe sur les GAFA : l'accord franco-allemand, une bonne nouvelle

3h20 - La victime trouvée sur le siège passager du camion à l'origine du drame est de nationalité polonaise, a indiqué la police berlinoise. "L'homme retrouvé dans le camion est un citoyen polonais", a indiqué la police sur son compte Twitter. Celui-ci fait parti des 12 morts recensés, alors qu'un suspect a été arrêté selon les autorités qui n'ont rien dit de son identité. Plus tôt dans la soirée, le propriétaire du camion immatriculé en Pologne avait indiqué à l'AFP n'avoir plus eu de contact avec son chauffeur depuis l'après-midi de lundi. 

3h08 - Les internautes rendaient hommage aux Allemands sur les réseaux sociaux dans la nuit de lundi à mardi avec des slogans comme #IchBinEinBerliner ("Je suis un Berlinois") ou #PrayForBerlin ("Prions pour Berlin"). Des personnalités publiques ainsi que de nombreux anonymes ont posté des messages de solidarité et de compassion avec ces hashtag sur Twitter.

02h05 - Le bilan monte à 12 morts, a annoncé la police allemande. "Douze personnes ont été tuées sur la place Breitscheid, 48 autres sont dans des hôpitaux, certaines gravement blessées", a indiqué la police berlinoise sur Twitter.

01h57 - Selon des sources au sein des services de sécurité citées par l'agence allemande DPA, le chauffeur du camion pourrait être pakistanais ou afghan. Il serait arrivé en Allemagne comme demandeur d'asile en février 2016. L'enquête a été confiée au parquet fédéral compétent pour les affaires de terrorisme. Aucune indication n'a été donnée sur l'identité des victimes, si ce n'est que l'une d'entre elle était dans la cabine du camion.

01h41 - Les témoins présents sur le marché de Noël, l'une des principales attractions de la capitale allemande durant la période des fêtes, au moment où le "gigantesque camion noir" a foncé sur la foule racontent des scènes d'horreur"Il n'a pas cherché à s'arrêter, il a juste continué à rouler", raconte l'un d'entre eux. Il y avait "du sang et des corps partout", y compris d'enfants et de personnes âgées, raconte une touriste australienne. 

00h48 -
Le président américain élu Donald Trump a dénoncé un acte commis selon lui par les "terroristes islamistes" qui agressent "continuellement les chrétiens". "Des civils innocents ont été tués dans les rues alors qu'ils se préparaient à fêter Noël. L'État islamique et d'autres terroristes islamistes attaquent continuellement les chrétiens au sein de leurs communautés et lieux de culte", a affirmé le futur président, expliquant que cette stratégie fait "partie de leur jihad mondial". "Ces terroristes ainsi que leurs réseaux régionaux et mondial doivent être éradiqués de la face de la Terre, une mission que nous allons mener à bien avec tous nos partenaires épris de liberté", a-t-il ajouté dans son communiqué

00h18 - 

Le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière, a estimé qu'il y avait "beaucoup de raisons" de penser qu'il s'agit d'un attentat. "Je ne veux pas encore pour le moment prononcer le mot attentat même si beaucoup de raisons le laissent penser", a-t-il dit à l'antenne de la chaîne publique ZDF dans la nuit de lundi à mardi. "Un suspect a été arrêté et il y a beaucoup de raisons de penser qu'il s'agit du chauffeur" du poids-lourd qui a foncé dans la foule, a ajouté le ministre. "L'enquête déterminera le reste", a-t-il encore dit.
00h02 -
La police allemande continue de communiquer sur la situation et annonce qu'elle va mettre en place un portail pour recueillir toutes les photos et les vidéos susceptibles d'être utiles. 

23h40 - Dans un message tout en allemand, Emmanuel Macron a également exprimé sa "solidarité" avec Berlin et l'Allemagne assurant que la France sera "toujours à (vos) côtés". L'ancien ministre n'est pas le seul à avoir réagi après les événements à Berlin. La classe politique française s'est largement mobilisée sur les réseaux sociaux. 

23h23 - Washington a à son tour condamné ce qui "semble être une attaque terroriste". Pour rappel, à l'heure actuelle aucune revendication n'a été faite. "Nos pensées et prières vont vers les familles et les proches de ceux qui ont été tués", a indiqué Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, précisant que les États-Unis avaient offert leur aide à l'Allemagne dans l'enquête.


23h09 - 
Le camion 38 tonnes qui a tué au moins neuf personnes ce soir dans le centre de Berlin était immatriculé à Gdansk, en Pologne. Le propriétaire de la société à qui appartenait le camion a confirmé à l'AFP la disparition de son chauffeur. 


23h03 - La sécurité des marchés de Noël va être renforcée en France après ce qu'il s'est passé en à Berlin, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux.
23h01 -
Les réactions des politiques français se succèdent. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a exprimé sa "solidarité" et sa "fraternité" après qu'un camion a foncé dans la foule sur le marché de Noël. 

22h58 - La police de Berlin a dévoilé un numéro d'urgence afin de prendre des nouvelles de ses proches : 030 54023 111.

22h49 - Christian Estrosi a commenté cette "horreur". "Soutien au maire de Berlin et au peuple allemand. Plus jamais ça", a-t-il tweeté alors que cet acte rappelle fortement ce qui s'est passé à Nice, le 14 juillet dernier. 

22h40 - Les témoignages sont extrêmement rares. Sur Twitter, Emma Rushton a révélé "être en sécurité". UN touriste présent sur place a précisé à l'AFP que le chauffeur n'avait "pas cherché à s'arrêter" sans savoir s'il était ivre. "Il a juste continué", a-t-il déclaré.

22h36 - François Hollande a également commenté cet événement sur Twitter. "J'exprime ma solidarité et ma compassion à la Chancelière Merkel, au peuple allemand et aux familles des victimes de Berlin", a écrit le président de la République.

Dans un communiqué, le chef de l'État a annoncé que "Les Français partagent le deuil des Allemands face à cette tragédie qui frappe toute l'Europe".

22h29 - Les forces de l'ordre sont massivement déployés sur la place du marché de Noël et autour de l'église du souvenir. Les images des nombreux journalistes présents sur place le prouvent.

22h24 - La police se veut rassurante et annonce qu'il n'y a "pas d'indice" d'une nouvelle menace pour la population. "Il n'y a actuellement pas d'indices d'autres situations dangereuses" dans le centre de Berlin ouest, a twitté la police.

22h22 - Heiko Maas, ministre allemand de la Justice, a annoncé sur Twitter que le procureur fédéral s'était saisi de l'affaire alors que le bilan fait toujours état de 9 morts et de 50 blessés à l'heure actuelle.

22h16 - La police allemande demande aux personnes présentes sur place de ne pas diffuser de vidéos et autres images prises sur la place du marché du Noël.

22h14 - Selon les informations de notre correspondante présente sur place, le camion est immatriculé en Pologne.

22h05 - De son côté, Manuel Valls a lui évoqué un "acte ignoble". L'ex-Premier ministre et désormais candidat déclaré à la primaire de la gauche a affirmé sa "solidarité avec le peuple allemand".

22h03 - Sur Twitter, François Fillon a exprimé sa "solidarité avec nos amis allemands". Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle de 2017 a assuré que ses pensées allaient "vers les victimes".

21h56 - Le conducteur présumé du camion a été "interpellé", a annoncé la police allemande. Toujours sur Twitter, la police précise que le passager du camion est mort sur place.

21h50 - 
Facebook a mis en place son Safety Check. Une mesure du réseau social qui permet de signaler à ses proches que l'on est bien en sécurité. Un dispositif qui avait déjà été déployé en France lors des attentats du 13 novembre ou encore lors de l'attentat similaire à Nice, le 14 juillet dernier.
21h48 - 
Angela Merkel s'est dit "en deuil" après cette attaque sur le marché de Noël de Berlin, selon les propos rapportés par son porte-parole. "Nous sommes en deuil et espérons que les nombreux blessés vont pouvoir recevoir de l'aide", a indiqué le porte-parole, Steffen Seibert, sur son compte Twitter, évoquant les "nouvelles effroyables" qui parvenaient de Berlin. 

21h41 - L'auteur de cet acte a-t-il été arrêté ? La police dit avoir "interpellé une personne". Il pourrait s'agir du conducteur du camion.

21h30 -
La police de Berlin recommande aux habitants de rester chez eux. Un message lancé sur Twitter alors que les forces de l'ordre appellent à ne pas répandre de fausses rumeurs et informations.

21h25 - Le chauffeur du camion qui a foncé dans la foule à Berlin est en fuite, ont annoncé plusieurs médias allemands.

21h15 - Un premier bilan provisoire fait état d'au moins 9 morts et 50 blessés. 

21h10 - Bonjour et bienvenue sur notre site pour suivre l'évolution de la situation à Berlin. Un camion a foncé dans la foule du marché de Noël de Berlin. Le conducteur du poids-lourd a roulé sur un trottoir de ce marché où se trouvaient des badauds dans un quartier très touristique de la capitale allemande.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allemagne Berlin Noël
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786357640
Berlin : un camion fonce dans la foule sur un marché de Noël, au moins 12 morts
Berlin : un camion fonce dans la foule sur un marché de Noël, au moins 12 morts
MINUTE PAR MINUTE - Un camion a foncé dans la foule présente au marché de Noël à Berlin faisant au moins 12 morts et 48 blessés. Le suspect a été interpellé. Le ministre de l'Intérieur allemand a indiqué qu'il y avait "beaucoup de raisons" de penser qu'il s'agit d'un attentat.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/berlin-un-camion-fonce-dans-la-foule-sur-un-marche-de-noel-au-moins-un-mort-7786357640
2016-12-19 20:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jfduWhlQt2nLItNT8C2sQA/330v220-2/online/image/2016/1219/7786358197_un-camion-a-fonce-dans-la-foule-du-marche-de-noel-a-berlin.jpg