1 min de lecture Baccalauréat

Bac 2019 : suspicions de fuite de sujets de maths, une plainte déposée

Les sujets du baccalauréat de mathématiques ce vendredi 21 juin matin auraient circulé dès hier entre élèves à Paris. L'Éducation nationale porte plainte, mais n'envisage pas d'annuler l'épreuve.

Des élèves en examen
Des élèves en examen Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Après les erreurs dans les sujets, une rupture de l'embargo ? Les énoncés du baccalauréat de mathématiques auraient fuité avant l'épreuve.  Après enquête, le ministère de l'Éducation annonce porter plainte, précisant que c'était "sérieux". Le ministère n'envisage pas "à ce stade" d'annuler l'épreuve. La brigade de la répression de la délinquance aux personnes a été saisie.

Alors que l'épreuve s'est déroulée vendredi 21 au matin, les sujets auraient circulé la veille au soir. Les candidats auraient échangé ces sujets par la messagerie Whatsapp ou par SMS. Les sujets concernés sont ceux des lycéens de la série économique et sociale, et de la série littéraire avec la spécialité maths. 

La rédaction vous recommande

"Il s'agit d'une zone géographique extrêmement limitée : trois à quatre établissements en Ile-de-France dans lesquels quelques élèves, quelques candidats qui auraient reçu par des réseaux privés et non pas par des réseaux sociaux les sujets en amont des épreuves", indique Jean-Marc Huart, le numéro 2 du ministère.


Les fraudeurs, et leurs complices, encourent jusqu'à trois ans de prison et 9000 euros d'amende s'ils communiquent "avant l'examen ou le concours, à quelqu'une des parties intéressées, le texte ou le sujet de l'épreuve".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Éducation nationale Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants