1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentats en France : des liens "constants" entre les compagnes de Kouachi et Coulibaly
1 min de lecture

Attentats en France : des liens "constants" entre les compagnes de Kouachi et Coulibaly

Toujours activement recherchée, Hayat Boumeddiene avait passé plus de 500 appels en 2014 à Izzana Hamyd, la femme de Chérif Kouachi.

Amedy Coulibaly, tué lors de la prise d'otages porte de Vincennes, et sa compagne Hayat Boumeddiene qui serait actuellement en Syrie
Amedy Coulibaly, tué lors de la prise d'otages porte de Vincennes, et sa compagne Hayat Boumeddiene qui serait actuellement en Syrie
Crédit : FRENCH POLICE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Selon le procureur de Paris François Molins, des liens "constants et soutenus" existaient au travers de leurs compagnes entre Chérif Kouachi, l'un des auteurs de l'attaque de Charlie Hebdo, et Amédy Coulibaly, le preneur d'otages de Paris.

Les deux hommes ont péri vendredi après-midi à l'issue de prises d'otages dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) et dans une épicerie casher de la porte de Vincennes.

La compagne de Coulibaly toujours recherchée

La compagne de Coulibaly, Hayat Boumeddiene, 26 ans, fait toujours l'objet d'un avis de recherche. Tandis que l'épouse de Chérif Kouachi, Izzana Hamyd, est depuis mercredi en garde à vue.

François Molins a révélé vendredi soir que l'examen de la téléphonie des suspects avaient permis de déterminer que la femme du tueur de Charlie Hebdo avait "passé plus de 500 appels sur l'année 2014 avec la compagne de Coulibaly".

Un chiffre qui est selon le haut magistrat "de nature à établir des liens constants et soutenus entre les deux couples".

Coulibaly et Kouachi s'étaient rencontrés en détention

À lire aussi

L'enquête sur un projet d'évasion prêté en 2010 à Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien du Groupe islamique armé algérien (GIA), condamné pour un attentat dans le RER à Paris en 1995, avait déjà permis d'établir qu'Amedy Coulibaly et Chérif Kouachi se connaissaient. Ils s'étaient rencontrés en détention.

Vendredi soir le procureur de Paris a annoncé la jonction des différentes enquêtes ouvertes depuis mercredi sur l'attaque de Charlie Hebdo, la fusillade de Montrouge ou encore les prises d'otages de Dammartin-en-Goëles et Paris "compte tenu de l'entente qui semble avoir existé entre ces trois terroristes pour commettre leurs actions de manière coordonnée".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/