2 min de lecture Terrorisme

Attentats à Paris : où en est-on avec le traumatisme du 13 novembre ?

Comment commémorer les attaques terroriste un an après ? Les pouvoirs publics sont circonspects. Il n'y a pas de grande cérémonie en perspective.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Attentats à Paris : où en est-on avec le traumatisme du 13 novembre ? Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Où en est-on avec le traumatisme du 13 novembre ? C'est la question que pose cet anniversaire. Les pouvoirs publics paraissent gênés. Question trop encombrante, trop douloureuse. La mairie de Paris se défendrait presque : les cérémonies officielles seront "les plus sobres possible" à la "demande des familles". Il y n’aura pas de grand rassemblement officiel mais un moment d’hommage avec les familles et des dévoilements de plaques. Le président Hollande et la maire de Paris seront là, mais ils ne feront aucun discours. Comme si il était trop tôt pour que les pouvoirs publics prennent en charge cette mémoire. Les Parisiens et ceux qui en ressentent l’envie se rassembleront donc spontanément.
Ce sera, principalement sur la place de République, prédit Sarah Gensburger. Depuis les attentats, la sociologue, spécialiste de la mémoire dans la ville au CNRS, a passé l’essentiel de son temps à regarder comment, sur cette place, les Parisiens et les touristes réagissaient et interagissaient face aux attentats. Qui est venu déposer des objets, des mots au pied de la statue ? Pour dire quoi ? Celle qui a observé décrira dans un livre en janvier prochain(*) comment, dans ce quartier traumatisé, la mémoire collective des attentats se construit.

"La place de la République a acquis un statut supplémentaire en plus de ce qu'elle avait, un nouveau rôle et un nouveau sens", explique Sarah Gensburger. "Ce sera toujours la place de la République, celle des rassemblements, mais elle est vraiment marquée maintenant. C'est le lieu où il est normal quelque part de venir se souvenir, penser et parler des attentats", poursuit la sociologue.

La place de la République a acquis un statut supplémentaire

Sarah Gensburger, sociologue
Partager la citation

La question qui se pose un an après le 13 novembre, c’est celle d’un mémorial . Est-ce trop tôt ? La Mairie de Paris en parle, mais pour novembre 2017. Sa forme, son contenu, dans un jardin public public ou alors dans un cimetière parisien : toutes les pistes sont discutées aujourd'hui avec les familles des victimes et les blessés. La première forme de mémorial qui a été érigé en janvier dernier, avec une plaque autour d’un chêne place de la République, en tout cas ne fonctionne pas, constate Sarah Gensburger.

À lire aussi
Une fusillade a éclaté dans le centre-ville de Strasbourg, le 11 décembre 2018 terrorisme
Attentat de Strasbourg: un des suspects arrêtés mis en examen
La plaque commémorative en l'honneur des victimes des attentats du 13 novembre 2015
La plaque commémorative en l'honneur des victimes des attentats du 13 novembre 2015 Crédit : SIPA

"Certes l'arbre a grandi, il se développe bien. Mais autour de lui on s'aperçoit que personne ne s'arrête", lance-t-elle. "Moi qui passe presque tous les jours, je constate qu'il n'y a rien de nouveau qui a été déposé. Le lieu ne fait visiblement pas sens comme le faisait le mémorial au centre de la place", ajoute-t-elle.

Le mausolée improvisé, au pied de la statue, a en effet finit par être nettoyé cet été. Plusieurs milliers de messages ou objets, conservés et numérisés par les archives de Paris, seront bientôt en ligne. En attendant un mémorial "officiel" en novembre 2017, dans un mois des plaques seront dévoilées sur chaque lieu de fusillade du 13 novembre. Ces plaques sont comporteront sans doute la liste des morts de chaque lieu. A proximité du Bataclan devrait donc être déposé une plaque avec le nom des victimes, dont les familles auront donné leur accord.

(*) Depuis un an, Sarah Gensburger  tient des chroniques sociologiques du "quartier du Bataclan", dont une version éditée et illustrée sortira sous le titre Mémoire vive. Chroniques d'un quartier, Bataclan : 2015-2016 (éditions Anamosa), à paraître en janvier 2017.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Société Attentats à Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785260366
Attentats à Paris : où en est-on avec le traumatisme du 13 novembre ?
Attentats à Paris : où en est-on avec le traumatisme du 13 novembre ?
Comment commémorer les attaques terroriste un an après ? Les pouvoirs publics sont circonspects. Il n'y a pas de grande cérémonie en perspective.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-a-paris-ou-en-est-on-avec-le-traumatisme-du-13-novembre-7785260366
2016-10-13 12:36:48
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9STNnGKt7s3qNuJVpJYZPg/330v220-2/online/image/2016/1013/7785263199_des-personnes-observent-une-minute-de-silence-sur-la-place-de-la-republique-le-18-juillet-2016.jpg