1 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : le troisième kamikaze du Bataclan a voulu intégrer l'armée et la police

Plusieurs personnes ayant fréquenté Foued Mohamed-Aggad avant son départ en Syrie gardent le souvenir d'un jeune homme sans histoire voir d'un "modèle pour les jeunes".

Le 3e terroriste du Bataclan, Fouad Mohamed-Aggad, était un jeune de 23 ans originaire de Strasbourg, était parti en Syrie en 2013 en compagnie de son frère et d'un groupe d'amis.
Le 3e terroriste du Bataclan, Fouad Mohamed-Aggad, était un jeune de 23 ans originaire de Strasbourg, était parti en Syrie en 2013 en compagnie de son frère et d'un groupe d'amis. Crédit : HO / OFF / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Le jeune homme de 23 ans était parti en compagnie d'une dizaine de personnes en Syrie le 17 décembre 2013, quelques semaines seulement après avoir montré des premiers signes de radicalisation. À Wissembourg, dans la ville près de la frontière allemande où le futur jihadiste a fait ses études, les anciens voisins de Foued Mohamed-Aggad n'en reviennent pas. Celui qui a participé à la tuerie qui a fait 89 morts au Bataclan le 13 novembre dernier, aux côté de Omar Ismaïl Mostefaï et Samy Amimour, passait alors pour un garçon sans histoire. Il aurait même fait part à plusieurs reprise de sa volonté de rejoindre l'armée et la police, rapporte Le Parisien.

"L'armée, il m'en parlait tout le temps. c'est vraiment ce qu'il voulait faire", se souvient l'une de ses voisines de l'époque. Un autre voisin de pallier se rappelle aussi de sa tentative avortée pour passer le concours d'entrée dans la police : "Il l'a manqué, comme il a échoué a intégré l'armée." Lorsqu'on évoque le jeune garçon de l'époque, les uns parlent de quelqu'un de "posé, poli et sans histoire",  les autres d'un garçon connu pour "son humour et son ouverture sur les autres".

Certains étaient au courant de son départ en Syrie avant les attentats de Paris du 13 novembre, d'autres ont appris la sinistre nouvelle avec l'identification de son corps. Son frère aîné, Karim Mohamed-Aggad, actuellement en détention, avait confirmé en garde à vue qu'il "s'est bien rendu en Syrie". Selon l'Huffington Post, il aurait été "victimes de menaces de mort et d'excommunication". Karim est parvenu à quitter la Syrie, laissant son frère seul avec sa femme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Itinéraire d'un jihadiste Jihad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants