2 min de lecture Attentats à Paris

Attentats à Paris : "Le début de la tempête", menace Daesh dans son communiqué de revendication

Doit-on craindre de nouvelles attaques ? C'est en tout cas le message laissé par l'État islamique dans un communiqué qui revendique les attentats du 13 novembre.

Des combattants de Daesh
Des combattants de Daesh Crédit : © ARTE/PAC Presse
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

"Cette attaque n'est que le début de la tempête et un avertissement", a prévenu Daesh dans un communiqué, indiquant que la France restera une cible privilégiée tant qu'elle continuera à intervenir en Syrie. L'ennemi est désigné. Le groupe État islamique a revendiqué samedi 14 novembre les attaques barbares menées la veille au soir à Paris et à Saint-Denis, et qu'il présente comme une "attaque bénie de Paris contre la France croisée".

Les propos ont également été enregistrés dans un message sonore enrobé d'une chanson propagandiste. "La France et ceux qui suivent sa voie doivent savoir qu'ils restent les principales cibles de l'Etat islamique, qu'ils continueront à sentir l'odeur de la mort pour avoir pris la tête de la croisade", déclare un homme sur un ton solennel et dans un français parfait. Après l'effroi suscité par les attaques et un nombre de victimes qui n'a cessé d'augmenter au fil des heures, Paris, présentée par Daesh comme "capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe", fait l'objet des plus importants dispositifs de sécurité.

La menace se fait également ressentir dans une vidéo non datée, publiée par Al-Hayat Media Center, branche médiatique de l'État islamique. "Tant que vous continuerez à nous bombarder, vous ne vivrez pas en paix. Vous aurez même peur de vous rendre au marché", s'exclame dans la vidéo un homme barbu s'exprimant en arabe, d'après les informations de Reuters. L'homme exhorte les musulmans de France à perpétrer de nouvelles attaques.

À lire aussi
Le Carillon dans le Xe arrondissement de Paris a été visé par l'attaque terroriste du 13 novembre 2015 Attentats à Paris
VIDÉO - Ouverture du procès d'une fausse victime des attentats du 13 novembre

"Huit frères, portant des ceintures d'explosifs et des fusils d'assaut, ont pris pour cibles des endroits choisis minutieusement à l'avance au cœur de la capitale française", explique le communiqué de Daesh, dont on pourrait penser qu'il a été, lui, rédigé après les attentats. Or, l'État islamique y parle d'une attaque dans le 18e qui ne s'est jamais produite vendredi, et qui laisse penser que des imprévus ont empêché les terroristes de commettre au moins un attentat supplémentaire. L'évocation d'un huitième "frère", semble évoquer Abdeslam Salah, l'un des terroristes, en cavale depuis vendredi dernier et dont les autorités ont perdu la trace après son passage en Belgique.

Le groupe État islamique reconnaît avoir choisi le Stade de France, lieu de divertissement sportif où se disputait un match entre les Bleus et l'Allemagne, un concert de rock, considéré par le groupe comme "une fête de perversité" au Bataclan où le bilan est extrêmement lourd, et des restaurants où de nombreux jeunes venaient se divertir vendredi dans la soirée. Rien n'exclut qu'une autre attaque aurait pu toucher le quartier de Pigalle, réputé pour ses magasins pour adultes dont les mœurs sont à l'opposé de la doctrine de Daesh. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Daesh Menaces
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780518186
Attentats à Paris : "Le début de la tempête", menace Daesh dans son communiqué de revendication
Attentats à Paris : "Le début de la tempête", menace Daesh dans son communiqué de revendication
Doit-on craindre de nouvelles attaques ? C'est en tout cas le message laissé par l'État islamique dans un communiqué qui revendique les attentats du 13 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentats-a-paris-le-debut-de-la-tempete-menace-daesh-dans-son-communique-de-revendication-7780518186
2015-11-15 12:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JseXMrMVrB4lbSdFtsnW0A/330v220-2/online/image/2015/1114/7780514529_daech-a-revendique-les-attentats-du-13-novembre-en-region-parisienne.jpg