2 min de lecture Aéroport

Attentats à Bruxelles : Ibrahim El Bakraoui, kamikaze de Zaventem, souhaitait aider un complice à sortir de prison

Un dossier intitulé "Yass" a été retrouvé dans l'ordinateur d'Ibrahim El Bakraoui, l'un des kamikazes de l'aéroport de Bruxelles. Avant de mourir, le terroriste aurait souhaité aider Mohamed Bakkali à s'échapper de prison.

Ibrahim El Bakraoui
Ibrahim El Bakraoui Crédit : STRINGER / HABERTURK / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

L'ordinateur d'Ibrahim El Bakraoui, retrouvé le 23 mars dans une poubelle du quartier de Schaerbeek quelques instants après les explosions qui ont retenti à l'aéroport Zaventem et dans la station de métro Maelbeek de Bruxelles, n'a pas fini de parler. En effet, on se souvient que le matériel informatique de l'un des frères El Bakraoui avait révélé l'existence de son "testament". Un document dans lequel ce kamikaze du 22 mars s'adressait à sa mère, lui disait "ne plus savoir quoi faire" et "ne plus être en sécurité".

Selon une information de BFMTV, un dossier de son ordinateur, intitulé "Yass", a intrigué les enquêteurs. À en croire la chaîne d'information, l'objet de ce dossier était l'organisation de l'évasion de l'un des complices du commando de Bruxelles : Mohamed Bakkali.

Mohamed Bakkali, Belge de 28 ans, avait été arrêté après les attentats de Paris

Ce Bruxellois de 28 ans avait été arrêté le 26 novembre 2015, soit quelques jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis, à Ensival, près de Verviers en Belgique. Ce proche de Mohamed Abrini, qui avait été aperçu à bord d'une voiture aux côtés de Salah Abdeslam, est soupçonné d'être le locataire d'une planque à Auvelais et d'un appartement à Schaerbeek, celui-là même où les ceintures explosives utilisées au Bataclan et au Stade de France, ont été confectionnées.

Devant la complexité et l'impossibilité de la tâche, Ibrahim El Bakraoui n'aurait pas eu d'autre alternative que de renoncer à cette opération. "Yass", sans doute un intermédiaire, aurait donc été chargé par le kamikaze de l'aéroport de Zaventem d'informer Mohamed Bakkali "que le projet de le faire évader était avorté". Il se serait même excusé en lui demandant "pardon".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aéroport Jihad Attentats à Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants