2 min de lecture Côte d'Azur

Attentat à Nice : une action parfaitement facile et terriblement meurtrière

ÉCLAIRAGE - La méthodologie utilisée lors de cet attentat à Nice répond à des consignes récentes données par Daesh aux potentiels jihadistes.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Attentat à Nice : une action parfaitement facile et terriblement meurtrière Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Eléanor Douet

Au moins 80 morts, plus de 100 blessés, dont 18 en état d'urgence absolue. C'est le tout dernier bilan de l'attentat qui s'est produit vers 22h40 le 14 juillet, à Nice. Un camion a foncé dans la foule qui assistait au feu d'artifice sur la Promenade des Anglais. Le conducteur a été abattu par la police après deux kilomètres de course folle à vive allure, certains témoins évoquant une vitesse de 90 km/h. Comme l'expliquait le criminologue Alain Baeur sur RTL, "rien n'a d'importance pour ces assaillants, qui peuvent frapper n'importe où, avec les moyens du bord". C'est à une méthodologie presque artisanale à laquelle a eu recours le terroriste, qui n'a toujours pas été identifié

Aujourd'hui, le groupe Daesh est tellement assiégé en Syrie, en Libye ou encore en Irak qu'il n'a plus véritablement les moyens de préparer des attentats de masse comme ça s'est produit le 13 novembre dernier à Paris, avec des moyens sophistiqués, de l'explosif, une méthodologie, une équipe en place très affûtée et des gros moyens financiers. Face à cet affaiblissement, on lance des opérations quasi-individuelles

Il faut noter que ce mot d'ordre de lancer des véhicules dans la foule, contre des civils est quelque chose d'assez ancien puisque ça remonte à 2010. Ce type de message a été remis sur le devant de la scène le mois dernier. Un message sur les comptes jihadistes a circulé sur Internet, encourageant à nouveau et reprenant tout simplement la terminologie des années 2010-2014 : "Si vous n'êtes pas capable d'utiliser des armes, d'en trouver, utilisez tout ce qui vous passe sous la main".

Les messages expliquaient qu'il était possible de poignarder quelqu'un, de prendre une pierre et de lui écraser la tête ou encore de se servir d'un véhicule. C'est une méthodologie plutôt facile à utiliser. On sait que le camion utilisé pour l'attentat de Nice a été loué dans une entreprise de location de la région niçoise, probablement avec des papiers en règle. L'action a été, tout à la fois, parfaitement facile, parfaitement banale et terriblement meurtrière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Côte d'Azur Terrorisme Attentats
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants