3 min de lecture Élections municipales

Arrêté anti-pesticides : un village de la Drôme se déchire en vue des municipales

REPORTAGE - Après que le maire a pris un arrêté anti-pesticides il y a quelques mois, les agriculteurs sont durs à l'égard de l'équipe municipale. Ils envisagent clairement de sanctionner les élus lors des prochaines élections.

Yves Calvi 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Drôme : l'arrêté anti-pesticides divise le village de Saoû en vue des municipales Crédit Image : REMY GABALDA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Raphaël Vantard édité par Sarah Ugolini

C'est un changement majeur dans les enjeux des prochaines municipales. C'est l'environnement qui sera cette fois-ci la préoccupation centrale des Français avec la sécurité. Alimentation dans les cantines, lutte contre les pesticides, réserves en eau, les électeurs se positionnent désormais en fonction de ces sujets pour choisir leur maire. 

Direction Saoû, sa forêt perchée sur des rochers et ses 600 habitants au cœur de la Drôme provençale. Ici, comme dans une centaine de communes, le maire a pris il y a quelques mois un arrêté pour limiter les pesticides. Avec les municipales en toile de fond, cet arrêté continue de provoquer beaucoup de débats.

En effet, même si le texte du maire de Saoû a été retoqué par le tribunal administratif, une partie des agriculteurs vivent mal encore la situation. Ils n'acceptent pas d'avoir été montrés du doigt, dans un village en pleine mutation. "Ça a été vécu un peu comme une trahison. En passant dans le village après, dès qu'on se promène avec un tracteur, les gens nous regardent d'un sale œil", déplore Jean-Yves Rey, éleveur de poulets qui cultive aussi des céréales.

Un débat entre deux mondes assez éloignés : les agriculteurs et les néo urbain

Climat tendu, mais même Jean-Yves le reconnait, cet arrêté, à quelques semaines des municipales, a au moins permis de lancer le débat. Un débat entre deux mondes assez éloignés : les agriculteurs et les néo urbains, ceux qui fuient la ville, en quête de nature. "Ça nous a fait réfléchir nous les agriculteurs. Les gens ne savent pas pourquoi on utilise les pesticides et là ça a été un moment d'échanges pour pouvoir transmettre et faire comprendre aux gens pourquoi on les utilisait", explique l'éleveur de poulets. 

À lire aussi
Darmanin va-t-il quitter son poste de maire de Tourcoing ? élections municipales
Gérald Darmanin annonce sur RTL qu'il va quitter la mairie de Tourcoing

Hors micro, d'autres agriculteurs sont plus durs à l'égard du maire et du conseil municipal. Ils envisagent clairement de sanctionner les élus lors des prochaines élections. Malgré les débats agités, une grande partie de ce conseil municipal de Saoû se représente. Les élus persistent et signent : le seul regret de Daniel Gilles, c'est la méthode de l'arrêté brutal sans prévenir ses collègues. 

Ces arrêtés anti-pesticides sont nécessaires pour le maire

Mais dans l'absolu, le maire de Saoû, éleveur de chèvres, assure que ces arrêtés anti-pesticides sont nécessaires et qu'il faut des distances plus grandes des habitations pour les agriculteurs qui veulent encore utiliser les pesticides.

"C'est déjà une profession qui a du mal à tenir. Il faut leur laisser le temps et plutôt les valoriser et les mettre au pied du mur", assure Martine, qui vit dans le village depuis sa naissance. Dans la commune, les municipales deviennent une sorte de référendum pour ou contre l'arrêté anti-pesticide. Le débat sur les pesticides reste vif dans les petites ruelles du centre-ville de Saoû.

Les éventuelles sanctions dans les urnes se mesureront à l'abstention

Dans son épicerie bio et locale, Laure tente au quotidien de faire en sorte de renouer le dialogue avec les agriculteurs. Certains de leurs produits sont vendus dans son établissement, mais pour elle la municipalité doit continuer sa marche contre les pesticides. "On est engagés dans moins de pesticides et des choses plus naturelles, surtout pour la santé de nos enfants", insiste-t-elle.

Pour le moment, la liste des conseillers sortants n'a pas d'opposition. Les éventuelles sanctions dans les urnes se mesureront ici plus à l'abstention ou aux rayures sur les bulletins. Autour de Saoû, d'autres maires attendraient les élections avant eux aussi de prendre des arrêtés anti-pesticides.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Pesticides Drôme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants