1 min de lecture Allocations familiales

APL : mauvaise nouvelle à venir dès le mois d'août pour les bénéficiaires ?

La réforme de l'Allocation personnalisée au logement (APL) pourrait s'accélérer avec une mise en place du nouveau calcul dès la fin du mois d'août. De quoi provoquer l'incompréhension des organismes HLM.

Une cité HLM (illustration)
Une cité HLM (illustration) Crédit : JACQUES MUNCH / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Chaque mois qui passe recule la possibilité d'une économie mensuelle de 100 millions d'euros. De quoi amener Bercy à demander une accélération de la réforme de l'APL (Allocation personnalisée au logement), si bien qu'elle pourrait bien intervenir à peine l'été terminé, juste avant la rentrée scolaire, engendrant de mauvaises surprises pour plus d'un million de bénéficiaires. 

Selon les informations du Canard enchaîné, Bercy va appliquer le nouveau calcul non pas à la fin de l'année civile mais pour le versement prévu le 5 septembre prochain. Un scénario qui provoque une levée de boucliers du côté de l'Union sociale pour l'habitat (USH). 

"Vos services nous ont présentés un 'compte à rebours' (...) pour parvenir à une mise en place dès août prochain de la réforme", a écrit Jean-Louis Dumont, président de l'USH, au ministre du Logement Julien Denormandie. "Ce calendrier serré, qui plus est en période estivale, nous semble très problématique", explique-t-il dans des propos rapporté par l'hebdomadaire. 

Le taux d'erreurs pourrait exploser

La réforme en question prévoit la prise en compte des revenus des 12 derniers mois au lieu de "l'année n-2", rappelle Le Canard enchaîné. Résultat, 1,2 deux million de perdants sur environ 6,5 millions d'allocataires. Ces derniers verront l'APL baisser voire même être supprimée. La perte moyenne serait ainsi de 1 000 euros par an selon les calculs de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) révélé par le palmipède. 

À lire aussi
La Caf (illustration) Caisse d'allocations familiales
Vacances d'hiver 2019 : qu'est-ce que l'aide pour les enfants (AVE) ?

De plus, pour effectuer les calculs, il faudra interroger les foyers sur leurs revenus, chose qui sera très compliquée en période estivale, affirme au journal une source au sein de la Cnaf. L'USH, qui demande un report de la réforme, craint de voir le taux d'erreurs exploser, car les APL sont versées aux bailleurs, qui ensuite facturent le reste à charge aux locataires. L'USH attend l'arbitrage de Bercy.  

>
APL : le mode de calcul va changer courant 2019 Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allocations familiales Logement Réformes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants