2 min de lecture Économie

APL : le coup de rabot sur les aides au logement passe mal

ÉDITO - Le gouvernement a pris la décision de raboter de 5 euros par mois, à partir du 1er octobre 2017, le montant des aides au logement. L'objectif recherché et la méthode suscitent beaucoup d'interrogations.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
APL : le coup de rabot sur les aides au logement passe mal Crédit Image : AFP / Pascal Pavani | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Eric Vagnier
Éric Vagnier et Loïc Farge

Les aides personnalisées au logement (APL) vont baisser uniformément de 5 euros par mois et par foyer à partir d'octobre, a-t-on appris auprès du ministère de la Cohésion des territoires, chargé notamment du logement. Fallait-il vraiment en passer par là pour faire des économies ? En tout cas, un gouvernement qui veut réduire la dépense publique ne peut pas se permettre d'ignorer le coût de ce dispositif qui représente 18 milliards par an, c'est-à-dire plus que le budget du ministère du Travail et un peu moins que le ministère de l'Intérieur. Forcément, cela ne peut qu'attirer les regards de Bercy.

Cinq euros en moins versés aux allocataires, c'est loin d'être négligeable pour l'État. Surtout pour un gouvernement qui fait les fonds de tiroir pour essayer de boucler le budget 2017 et construire la loi de finances 2018 en respectant l'objectif de ramener le déficit sous la barre de 3%. Cinq euros de moins dans la poche des 6,5 millions de bénéficiaires de l'aide au logement, c'est chaque mois une économie de 32,5 millions pour Bercy. Sur une année, cela fait près de 400 millions en moins à débourser.

Mais le gouvernement prend un risque en touchant à cette aide. Et cela d'autant plus qu'il donne l'impression de n'avoir qu'une approche comptable du sujet : "Je déduis 5 euros par allocataire et cela me fait tant d'économisé". Il oublie que les APL, c'est une prestation très sensible socialement. Elle est hautement symbolique, presque autant que les allocations familiales. On peut y toucher, mais pas comme cela de façon mathématique.

À lire aussi
Les Français dépensent aujourd'hui trois fois plus d'argent en matériel de bricolage qu'en jardinage. économie
Bricolage : les Français s'y mettent de plus en plus

C'est un refonte des aides au logement qu'il faut engager

Éric Vagnier
Partager la citation

Il y a un problème de forme. On apprend cela un week-end au cœur de l'été, sans qu'il n'y ait eu la moindre concertation. Ensuite la réforme des aides au logement ne peut pas se limiter à une soustraction qui va toucher les plus fragiles. Pour être accepté, il faut que cela passe par une réforme globale du système pour en corriger les défauts, avec des gagnants et des perdants, mais au final une justice sociale. C'est comme cela que le précédent gouvernement a réussi à réformer les allocations familiales, en redistribuant les cartes mais dans le sens d'une meilleure équité sociale. Là avec l'annonce sur les aides au logement, il n'y a que des perdants.

Le système des APL n'est pas parfait. Il y a là-dessus quasiment un consensus. Il faut revoir ce dispositif  qui dépend trop du montant du loyer (à la limite, vous avez intérêt à louer le logement le plus cher possible pour toucher le maximum d'APL) et qui fait grimper le montant des loyers, car les propriétaires intègre dans leur calcul le montant de l'APL ("Je peux demander un peu plus à mon locataire puisqu'il perçoit l'APL"). C'est un refonte des aides au logement qu'il faut engager - peut-être même dans le cadre d'une réforme générale des aides sociales -, et pas se contenter d'entrer dans le sujet avec une simple calculette à la main.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Social Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789464681
APL : le coup de rabot sur les aides au logement passe mal
APL : le coup de rabot sur les aides au logement passe mal
ÉDITO - Le gouvernement a pris la décision de raboter de 5 euros par mois, à partir du 1er octobre 2017, le montant des aides au logement. L'objectif recherché et la méthode suscitent beaucoup d'interrogations.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/apl-le-coup-de-rabot-sur-les-aides-au-logement-passe-mal-7789464681
2017-07-24 08:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XQeduA3pOjLE_pE4JzodrA/330v220-2/online/image/2016/0916/7784873241_une-etudiante-dans-son-logement-en-septembre-2013.jpg