1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Animaux : la SPA alerte sur la hausse des cas de maltraitances et d’abandons
2 min de lecture

Animaux : la SPA alerte sur la hausse des cas de maltraitances et d’abandons

La hausse des cas de maltraitances et d'abandons des animaux de compagnie pousse la SPA à lancer un signal d'alerte. Le nombre d'enquêtes menées par la Société Protectrice des Animaux à augmenté de 17% en un an.

Animaux de compagnie dans des cages
Animaux de compagnie dans des cages
Crédit : AFP
Philippine Rouvière Flamand

2021 aura été une année compliqué pour les animaux de compagnie. La SPA a constaté une recrudescence des signalements de maltraitance, qui entraînent des enquêtes. Ces dernières sont menées par le service Protection Animale de la SPA et ont augmenté de 17% en un an. L'association indique dans un communiqué s'être constituée partie civile avec dépôt de plainte à 343 reprises en 2021. Elle affirme également avoir pu sauver 1 777 animaux en souffrance dans le cadre de réquisitions opérées par l'administration ou la justice, soit 131% de plus qu'en 2020. 
La CAT, (la cellule Anti-Traffic de la SPA) à également continué sa mission de démantèlement de trafics et d'élevages douteux. 1 205 animaux ont pu être sauvés de la maltraitance grâce à la CAT. 
Pour mieux identifier des comportements de maltraitance, la SPA indique que les conditions de vie d'un animal doivent correspondre aux "impératifs biologiques de son espèce". L'Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) définie cinq libertés fondamentales du bien-être animal : 
- ne pas souffrir de faim et de soif
- ne pas souffrir de contraintes physiques
- ne pas être sujet à la douleur, aux blessures et aux maladies
- avoir la liberté d'exprimer des comportements normaux propres à son espèce
- être protégé de la peur et de la détresse. 
D'après la SPA, on peut déduire que la maltraitance commence dès qu'une de ces règles est bafouée. 

Abandons

2021 est aussi une année synonyme d'abandons. Les chats et les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie : rongeurs, lézards, oiseaux …) sont les plus concernés. Cette situation s'explique par la hausse des adoptions (ou achats) d'animaux pendants les confinements. Les boules de poils deviennent encombrantes pour de nombreux propriétaires qui décident de les abandonner. Entre mai et juillet 2021, près de 11 335 animaux ont été recueillis à la SPA, dont deux tiers sont des chats. L'association remarque une hausse de 25% des abandons de félins, expliquée par les confinements et l'impossibilité pour les associations de faire autant de stérilisation que les années précédentes. 
Pour les NAC, l'exemple le plus frappant est celui des lapins. "Pendant le confinement, les gens ont pris des petits lapins comme des jouets ou des peluches. Mais les lapins ont grandi, et puis ça vit la nuit, donc ce n'est as toujours facile à avoir en appartement. Alors les gens viennent nous les déposer" affirme Jacques Charles Fombonne, président de la SPA.

Proposition de loi

Le 18 novembre dernier, le Sénat à voter une proposition de loi visant à lutter contre la maltraitance animale et à confronter le lien entre les animaux et les hommes. Ce texte propose que toute personne qui devient propriétaire d'un animal de compagnie signe un certificat d'engagement et de connaissance des besoins spécifiques de l'espèce. Ce certificat permettrait d'éviter au maximum les maltraitances involontaires liées à la méconnaissance de l'espèce, et de limiter les abandons. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/