1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Air France : ce qui peut se passer après les incidents violents
1 min de lecture

Air France : ce qui peut se passer après les incidents violents

REPLAY / ÉCLAIRAGE - La direction d'Air France et les organisations syndicales tirent des leçons différentes de la manifestation violente de lundi, même s'ils entretiennent la volonté commune de reprendre les négociations.

Les salariés déplorent le plan de restructuration proposé par la direction d'Air France
Les salariés déplorent le plan de restructuration proposé par la direction d'Air France
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La direction et les syndicats veulent reprendre les négociations dans un climat encore tendu
00:51
Éric Vagnier & Julien Quelen

Vingt-quatre heures après l'agression d'un DRH d'Air France pris à partie lors d'une manifestation violente survenue pendant une réunion du comité de direction, les tensions ne sont vraisemblablement pas retombées. Lundi, la direction de la compagnie aérienne a ouvert la porte à la reprise des négociations tandis que la majorité des syndicats a demandé au gouvernement d'intervenir pour les arbitrer. 

Chacun essaye donc de renouer les fils du dialogue. La direction propose en effet de reprendre les négociations pour essayer d'obtenir des gains de productivité autrement que par des fermetures de ligne et des licenciements secs. Sur le principe, tout le monde est d'accord, y compris les syndicats de pilotes, mais il va falloir d'abord attendre que la tension s'estompe, car la journée d'hier va laisser des traces. 

Chaque camp ne tire d'ailleurs pas la même leçon des événements, la direction estime que les incidents violents ont discrédité les syndicats les plus durs et que cela met l'opinion publique de son côté. Les organisations syndicales, elles, font remarquer qu'il y a longtemps que l'on avait pas vu autant de manifestants sous les fenêtres du siège de l'entreprise, toutes catégories de personnels confondues, et que cela discrédite la direction et renforce la détermination des salariés de la compagnie. Le bras de fer continue donc pour le moment et aucune date n'a pour l'instant été fixée pour se retrouver autour d'une table de négociations. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/