1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Agriculture : qu’est-ce que le label HVE qui remplace en partie le bio à la cantine et autorise les pesticides ?
2 min de lecture

Agriculture : qu’est-ce que le label HVE qui remplace en partie le bio à la cantine et autorise les pesticides ?

Le label Haute valeur environnementale autorise les pesticides mais est dans la même catégorie que le bio exigé dans les cantines.

Un agriculteur dans son champs (illustration)
Un agriculteur dans son champs (illustration)
Crédit : Thierry Zoccolan / AFP
Robinson Hollanders

Né du Grenelle de l'environnement de 2008, le label Haute valeur environnementale (HVE) est censé garantir "que les pratiques agricoles utilisées sur l'ensemble d'une exploitation préservent l'écosystème naturel et réduisent au minimum la pression sur l'environnement (sol, eau, biodiversité...)", comme le précise le site du ministère de l'Agriculture. Au 1er juillet 2020, 8.218 exploitations françaises en bénéficiaient.

Pourtant, dans les faits, ce label ne semble pas favoriser la préservation de "l'écosystème naturel" et se fait souvent accusé de "greenwashing". En effet, ce sigle autorise bien les agriculteurs à utiliser des pesticides, y compris les plus dangereux pour la terre et l'homme. Le label HVE pousse tout de même les agriculteurs à économiser les ressources en eau et à préserver la biodiversité avec le maintien des haies, des arbres, des bandes enherbées ou encore des zones de jachère. 

Le label HVE va-t-il remplacer le bio ?

Ce qui inquiète les associations de défense de la nature c'est qu'il permettrait une "illusion de transition écologique" et tromperait le consommateur. Car ce label est bien mis dans le même panier que le bio. Il fait partie des "aliments « durables et/ou de qualité », au même titre que le bio, les Labels rouges, les AOP et le local" qui sont "exigés à hauteur de 50 % dans la restauration collective à partir de 2022", explique l'UFC Que Choisir. Les cantines peuvent donc remplacer le bio par des aliments produits avec des pesticides. 

Une autre source de crainte pour les associations de défense de l'environnement et pour les agriculteurs passés au bio réside dans la concurrence potentielle entre le bio et la HVE.  "La loi de finances 2021 [...] consacre à la HVE un budget global de 76 millions d'euros sous forme de crédit d'impôts aux exploitations (à hauteur de 2.500 € par an)", rappelle l'UFC - Que choisir. La Confédération paysanne estime que tout ou partie de ces "aides pourraient aller à des mesures agroécologiques plus ambitieuses", rapporte encore le site de protection des consommateurs. 

À lire aussi

Une étude a été commandée à l'Office français de la biodiversité (OFB) par les ministères de l'Agriculture et de la Transition écologique afin de mettre à jour le label HVE. Comme le remonte le média Basta!, le rapport explique que "l’analyse de terrain montre que la majorité des exploitations enquêtées n’ont pas eu à changer leurs pratiques pour être certifiées". L'évaluation pointe du doigt l'écart "important entre les exigences du cahier des charges HVE et « les pratiques nécessaires et suffisantes pour une transition agroécologique »", écrit encore Basta!.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.