4 min de lecture Plats cuisinés

Agriculture : mobilisation le 24 juin pour un "carton jaune" au gouvernement

Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les Auditeurs ont la Parole du 23/06/2014 Crédit Image : AFP / FRANCK FIFE | Durée : | Date : La page de l'émission

Agriculture : mobilisation le 24 juin pour un "carton jaune" au gouvernement

La FNSEA, 1er syndicat agricole, appelle à une mobilisation nationale le 24 juin pour mettre un "carton jaune" au gouvernement, accusé de multiplier les "contraintes" envers les agriculteurs. 
"Nous allons mettre un carton jaune au ministre de l'Agriculture, qui tout en se faisant le chantre de l'agroécologie, nous impose des réglementations qui  nous empêchent de travailler", a déclaré mercredi à l'AFP Dominique Barrot, secrétaire général de la FNSEA. 
"Nous voulons dire +stop+ aux contraintes. On posera la question de savoir si l'on pourra encore manger français demain", a-t-il ajouté. 
Dans la ligne de mire du syndicat, entre autres: le projet du gouvernement d'interdire les épandages de pesticides à moins de 200 mètres des écoles, mais aussi le traité de libre-échange en discussion avec les Etats-Unis. 
Pour M. Barrot, l'interdiction des épandages ferait perdre la moitié des terres cultivables dans certains départements. 
L'Association générale des producteurs de blé (AGPB) a aussi appelé à la manifestation. 
"Halte aux mesures ineptes!" interpelle l'AGPB dans un communiqué, demandant l'abandon de "toute idée de limitation arbitraire dans l'usage des produits de protection des plantes indispensables à la production agricole et à  sa qualité sanitaire". 
Invités du débat de RTL Midi à 13h10 : Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA et Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement (FNE). 


Le péage poids lourds prévu à la place de l'écotaxe rapportera 500 M EUR par an

Le "péage de transit" pour les poids lourds prévu par le gouvernement pour remplacer l'écotaxe rapportera "500 millions" par an, soit environ deux fois moins que le dispositif initial, a précisé ce matin la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal. 
Le remplacement de l'écotaxe, fortement contestée en Bretagne, par un péage concernant 4.000 km de routes au lieu des 15.000 km prévus dans le système initial, est une "solution à la fois équilibrée et de bon sens", a estimé la ministre sur France Inter. 
Ce péage poids lourds concernera, à partir du 1er janvier 2015, "les grands axes de transit sur lesquels circulent plus de 2.500 camions par jour" et rapportera "500 millions" par an, a-t-elle indiqué, soit des recettes près de deux fois moindres que celles escomptées avec l'écotaxe. 
Ce principe permet d'"épargner complètement" la Bretagne, a assuré la ministre de l'Ecologie, seul l'axe nord-sud Nantes-Saint Lô étant concerné par ce péage. "Ce que ne voulaient pas les producteurs agricoles, ce sont les axes est-ouest car ce sont des axes intérieurs de transport de productions agricoles, et c'est vrai que c'était inapproprié de taxer des petits circuits",  a-t-elle fait valoir. 
La ministre a par ailleurs confirmé que les sociétés d'autoroute seraient "amenées à participer (...) avec leurs bénéfices" au financement des grandes infrastructures tout en écartant l'idée d'une "taxe supplémentaire, car je ne veux pas que les tarifs autoroutiers augmentent". Cela doit se faire de "façon contractuelle" avec ces sociétés, a-t-elle assuré. 
Elle a par ailleurs confirmé l'entrée de l'Etat dans le capital d'Ecomouv, la société chargée de collecter les recettes, pour "contrôler le dispositif" en  raison du "contrat assez exorbitant qui avait été conclu par le gouvernement Fillon". 

Le "péage de transit" pour les poids lourds : une écotaxe au rabais ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Le "péage de transit" pour les poids lourds : une écotaxe au rabais ?
Nombre de votes : 5473 *Sondage à valeur non scientifique

Les françaises ont le moral

Les femmes françaises ont le moral. Dans son numéro à paraître ce lundi, le magazine MAXI publie son baromètre sur le moral des femmes. Malgré la morosité ambiante, 55% d'entre elles ont le moral au beau fixe. Elles vont bien dans tous les domaines de la vie et savent mieux appréhender que les hommes les difficultés du quotidien.
Les femmes ont confiance en leur couple. 68% d'entre-elles disent même y puiser leur énergie. Championnes toutes catégories de cet optimisme en jupon ... les femmes qui habitent dans le grand sud. En un an, leur moral est passé de 44 à 58%. 

Pas beaucoup de poisson dans les plats cuisinés...de poisson !

À lire aussi
impôts
Écotaxe sur les billets d'avion : un nouvel impôt ?

La CLCV s'est penchée sur les étiquettes de produits à base de poisson (surimis, panés, parmentiers, etc…) afin d'évaluer leur qualité ainsi que l'information fournie aux consommateurs. Premier constat : dans les produits transformés, l'utilisation de filets de poisson est rare (hormis dans les panés) puisqu'elle ne concerne que 19% des 70 références de leur échantillon. Le plus souvent, la matière première est de la chair de poisson que l'on retrouve dans les surimis, les parmentiers et dans la plupart des croquettes et rillettes de poisson.

Mais qu'appelle-t-on « chair » ou « chair hachée » de poisson exactement ? Dans certains cas, il s'agit de filet haché mais on peut aussi avoir affaire à une matière première récupérée sur les arêtes et les chutes de filetage après passage de ces co-produits dans des broyeurs et des presses. Selon le procédé employé et l'intensité de la pression exercée, on peut récupérer, mélangée à la chair, une proportion plus ou moins importante de peau et de fragments d'arêtes. Le consommateur n'a malheureusement aucun moyen de savoir s'il a affaire à de la chair à proprement parler ou à ce mélange peu ragoûtant.



Nous attendons vos commentaires et vos avis. A vous de jouer !

Lire la suite
Plats cuisinés Poissons Moral des Français
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants