1 min de lecture Eure

Agriculture : à la rencontre de Nadège Petit, jeune céréalière 2.0 dans l'Eure

PORTRAIT - Ancienne graphiste, Nadège Petit a changé de vie en 2018 en reprenant l'exploitation de ses parents dans l'Eure. Une agricultrice très suivie sur les réseaux sociaux.

Stephane Carpentier RTL Evenement Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Eure : à la rencontre de Nadège Petit, agricultrice Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Valentin Houinato édité par Jérémy Billault

En France, un tiers des agriculteurs sont des agricultrices. Dans l'Eure, Nadège Petit a repris la ferme de ses parents en 2018 après une vie de graphiste : "Mes grands-parents, mes arrière-grands-parents. Ma mère était éleveuse, mon père était agriculteur, mes oncles, mes cousins. C'est un peu la suite logique dans ma famille d'être agriculteur".

La jeune femme souhaite désormais faire découvrir son métier au plus grand nombre, en utilisant des outils que trop peu d'agriculteurs utilisent. "Je me suis mise sur les réseaux sociaux, explique-t-elle, car je m'aperçois qu'il y a un grand besoin de communication autour de nous."

Sur Twitter, Facebook, Instagram, ses comptes commencent à être très suivis. "J'essaie de répondre aux questions que l'on me pose", poursuit l'agricultrice. Sur les 250 hectares de leur exploitation, Nadège et son mari produisent notamment des céréales.

Ce n'est pas tous les jours facile d'être une femme à la tête d'une exploitation agricole"

Nadège Petit, céréalière dans l'Eure
Partager la citation

Si la crise du covid a eu un impact, le couple a limité la casse. "Sur les céréales, le colza, on a pas eu d'impact en termes de prix et de ventes, précise Nicolas. Mais sur le lin, il y a eu un coup d'arrêt des filières et des ventes". 

À lire aussi
alcool
Amour : "il n'arrive pas à choisir entre sa femme et moi"

Nicolas s'est lancé dans l'aventure avec sa femme, il y a plus de trois ans. Une aide précieuse pour elle dans un milieu encore très masculin. "Ce n'est pas tous les jours facile d'être une femme à la tête d'une exploitation agricole, raconte Nadège. On a par exemple des réunions techniques où je suis souvent la seule femme de l'assemblée."

Et pour continuer à faire changer les mentalités et faire découvrir son métier, Nadège veut maintenant éduquer les plus jeunes. Elle prévoit d'accueillir dans les prochains mois plusieurs classes de primaire sur son exploitation.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Eure Agriculture Rencontre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants