2 min de lecture Travail

35 heures : "C'est un sujet qui ne mérite pas toute l'attention", dit Pénicaud sur RTL

INVITÉE RTL - La ministre du Travail a répondu aux questions des auditeurs, nombreux à s'interroger sur la réforme du Code du travail, présentée aujourd'hui en Conseil des ministres.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Muriel Pénicaud répond aux questions des auditeurs le 28 juin 2017 Crédit Image : Frédéric Bukajlo pour RTL / SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Léa Stassinet

Le gouvernement veut aller vite. Ce mercredi 28 juin, la ministre du Travail Muriel Pénicaud présentera pour la première fois la réforme du Code du travail en Conseil des ministres. Et si le calendrier a été accéléré, c'est d'abord pour autoriser le gouvernement à procéder par ordonnances sur certains points en particulier. "Si on met un an pour commencer à réformer, ils vont se demander ce que l'on fait. Réformer le Code du Travail, ce sont des effets à moyen-long terme. On fait bouger les règles du jeu. Si on ne commence pas assez vite, cela va mettre un temps fou" s'est justifiée la ministre au micro de RTL

Pour autant, de nombreux Français s'interrogent sur le contenu de ce projet. Concernant le CDI de chantier, que beaucoup assimilent à un contrat de précarité, la ministre du Travail affirme qu'il donne "tous les avantages du CDI" mais permet aux salariés d'être protégés grâce aux clauses déjà prévues, dans le cas où l'entreprise n'aurait pas de nouveau chantier après celui pour lequel le salarié a été engagé. "C'est plus sécurisant", assure-t-elle. 

La simplification de la fiche de paie ne sera pas non plus au menu

Mais la réforme du Code du Travail n'est pas "un outil magique qui crée des emplois", nuance Muriel Pénicaud. "C'est pour cela qu'on va faire un ensemble de réformes", explique-t-elle, citant la réforme de l'apprentissage, la formation professionnelle, la réforme de l'assurance-chômage ou encore celle de la retraite. Touchera-t-elle aux 35 heures ? "La réalité c'est qu'il y a eu beaucoup d'assouplissements pour s'adapter aux réalité du terrain, qui sont quand même assez variées. C'est un sujet qui ne mérite pas toute l'attention", estime la ministre. 

À lire aussi
Comment ne plus se laisser envahir par le travail ? travail
Comment ne plus se laisser envahir par le travail ?

"Les adaptations ont permis de trouver un équilibre entre les droits des salariés et les nécessités d'organisation du temps des entreprise". Muriel Pénicaud juge donc qu'il n'est pas nécessaire de revenir sur le temps de travail. "On a d'autres priorités comme les compétences ou la formation". Enfin, le gouvernement ne se penchera pas non plus dans l'immédiat sur la simplification des fiches de paies. "On est déjà passé de deux feuilles à une. Ce n'est pas notre priorité immédiate mais c'est un sujet que l'on regardera", assure cependant Muriel Pénicaud. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail 35 heures Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789138386
35 heures : "C'est un sujet qui ne mérite pas toute l'attention", dit Pénicaud sur RTL
35 heures : "C'est un sujet qui ne mérite pas toute l'attention", dit Pénicaud sur RTL
INVITÉE RTL - La ministre du Travail a répondu aux questions des auditeurs, nombreux à s'interroger sur la réforme du Code du travail, présentée aujourd'hui en Conseil des ministres.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/35-heures-il-n-est-pas-necessaire-de-revenir-dessus-estime-muriel-penicaud-rtl-7789138386
2017-06-28 09:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/rqoJkG1yCv4nz0_iapLJfw/330v220-2/online/image/2017/0628/7789138129_muriel-penicaud.JPG