1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 2017: Hollande exclu du second tour, Macron candidat préféré pour représenter le PS
2 min de lecture

2017: Hollande exclu du second tour, Macron candidat préféré pour représenter le PS

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, le 15 septembre 2015
Emmanuel Macron, ministre de l'Économie, le 15 septembre 2015
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Les auditeurs ont la parole du 18 avril 2016
41:27
micros
La rédaction numérique de RTL

2017: Hollande exclu du second tour, Macron pour représenter le PS

François Hollande ne se qualifierait pas pour le second tour en 2017 quelle que soit la configuration envisagée, selon une enquête TNS Sofres-OnePoint pour le Figaro, LCI et RTL publiée dimanche soir, qui montre également qu'Emmanuel Macron est le candidat préféré des Français pour représenter le PS.

S'il remportait la primaire de la droite, Alain Juppé arriverait largement en tête au 1er tour avec 35% des voix (+4 points par rapport à décembre) devant Marine Le Pen à 26% (-2 points). François Hollande ne recueillerait que 13% des voix (en net recul: -7 points) et devancerait de peu Jean-Luc Mélenchon (12%, +1 point).


Si en revanche Nicolas Sarkozy était le candidat de la droite, il obtiendrait 24% des voix au 1er tour (-2 points par rapport à décembre) derrière Marine Le Pen à 29% (+1,5) et largement devant François Hollande à 16% (- 6 points). Une possible candidature de François Bayrou ne gênerait par ailleurs pas réellement Nicolas Sarkozy, qui obtiendrait dans cette hypothèse 23% des voix (12% pour le maire de Pau). 

Invité de RTL Midi à 12h50 : Emmanuel Rivière, directeur du département Opinion chez TNS Sofrès

La rédaction vous recommande

La CGT réfléchit à son avenir face à la montée en puissance de la CFDT

Confrontée à la montée en puissance de la CFDT et toujours polluée par l'affaire Lepaon, la CGT va réfléchir à son avenir et son "efficacité" lors d'un Congrès à Marseille de lundi à vendredi, qui promet d'être tendu.
"On a besoin d'une CGT qui s'adresse à tous les salariés", insiste Philippe Martinez, secrétaire général du premier syndicat français, 121 ans cette année.

Très présente auprès des CDI, dans les entreprises de plus de 500 personnes, la confédération reconnaît ne pas l'être assez auprès  des précaires, des jeunes, des intérimaires. "On a de vrais efforts à faire dans ce domaine", dit M. Martinez.

Faute d'effort, la CGT, qui a obtenu 26,77% des voix lors des élections professionnelles nationales en 2013, risque de passer derrière la CFDT (26% en 2013).

Si le secrétaire général dit ne pas être "obnubilé par cette histoire de représentativité", il n'empêche que la CGT a déjà perdu depuis 2014 des points dans ses bastions historiques, dont la fonction publique, à la SNCF ou chez Orange. 


Nous attendons vos commentaires.

Sondage
Faites-vous confiance aux syndicats pour vous défendre ?*
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/