2 min de lecture Terrorisme

13 novembre : l'aéroport d'Amsterdam pourrait avoir échappé à un attentat

L'enquête sur les attentats de Paris progresse. La ville d'Amsterdam aurait également pu être la cible d'une attaque, le soir du 13 novembre 2015.

Un policier lors de l'intervention à Saint-Denis suite aux attentats du 13 novembre à Paris
Un policier lors de l'intervention à Saint-Denis suite aux attentats du 13 novembre à Paris
Philippe Peyre
Philippe Peyre

Amsterdam a-t-elle échappé à un attentat, le 13 novembre 2015 ? C'est la piste envisagée par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT) française. Fin mars 2016, peu de temps après les attentats de Bruxelles, un ordinateur a été retrouvé dans une poubelle située à proximité de l'une des dernières planques des jihadistes, dans l'une des communes de la capitale belge, rapporte Le Monde.

Malgré des données pour la plupart chiffrées, les enquêteurs ont pu mettre la main sur un dossier nommé "13 novembre". Et au sein de ce dossier mortifère, cinq sous-fichiers dont les noms, sauf un, correspondent aux attaques perpétrés par les terroristes : "groupe Omar", "groupe Français", "groupe Irakiens", "groupe métro" et enfin "groupe Schipol".

Omar était le surnom d'Abdelhamid Abaaoud, le leader du commando qui a attaqué les terrasses parisiennes. Les kamikazes du Bataclan étaient tous des Français et ceux du Stade de France étaient des ressortissants irakiens. Le "groupe métro" laisse penser qu'une attaque dans le métro, parisien ou bruxellois ou même ailleurs, était prévue, qu'elle n'a finalement pu avoir lieu et a été remise au 22 mars, jour de l'explosion dans le métro de Bruxelles. Reste donc le fichier "groupe Schipol". Au regard des autres noms sans équivoque, il laisse donc envisager qu'un attentat était également prévu à l'aéroport d'Amsterdam-Schipol le 13 novembre mais qu'il n'a finalement pu aboutir. 

Un aller simple pour Amsterdam le 13 novembre 2015

À lire aussi
Plus de 60 morts dans un attentat terroriste en Afghanistan terrorisme
Afghanistan : un attentat de Daesh fait 63 morts lors d'un mariage à Kaboul

Il n'y a pour le moment aucune certitude mais deux individus soupçonnés d'être en lien avec ce projet ont été retrouvés. Le premier s'appelle Sofien A. Il a été interpellé le 18 mars, au même endroit que Salah Abdeslam à Molenbeek. Le second, Ossama K., a lui été appréhendé le 8 avril à Anderlecht (Belgique) en même temps que Mohamed Abrini, "l'homme au chapeau" de l'attentat de l'aéroport de Bruxelles. 

Là encore, les éléments laissent penser que le pire a été évité dans la capitale des Pays-Bas. Selon la sous-direction antiterroriste (SDAT) française, les deux suspects ont pris un bus de la gare de Bruxelles-Nord direction Amsterdam, le 13 novembre 2015. Ils ont pu s'y rendre grâce à de fausses pièces d'identité et ils ne disposaient que d'un ticket pour un aller simple, selon les enquêteurs. Il n'y a pour le moment pas d'informations suffisantes pour définir s'ils devaient passer à l'acte, dans quelle mesure et la raison pour laquelle le projet n'a pas abouti.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentats à Paris Amsterdam
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785142471
13 novembre : l'aéroport d'Amsterdam pourrait avoir échappé à un attentat
13 novembre : l'aéroport d'Amsterdam pourrait avoir échappé à un attentat
L'enquête sur les attentats de Paris progresse. La ville d'Amsterdam aurait également pu être la cible d'une attaque, le soir du 13 novembre 2015.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/13-novembre-l-aeroport-d-amsterdam-pourrait-avoir-echappe-a-un-attentat-7785142471
2016-10-06 14:37:27
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eZsT00h3jZ1cLP9fDkRvdg/330v220-2/online/image/2015/1118/7780550006_un-policier-lors-de-l-intervention-a-saint-denis-suite-aux-attentats-du-13-novembre-a-paris.jpg