1 min de lecture Française des jeux

Privatisation de la Française des Jeux : "Une opportunité" pour les Français, dit sa PDG

INVITÉ RTL - La privatisation de la Française des Jeux est une "opportunité" si les Français veulent investir dans des actions, explique sa dirigeante au micro de RTL, avant de lancer l'introduction en bourse de l'entreprise.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Privatisation de la Française des Jeux : "Une opportunité pour les Français", dit sa PDG Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Petit Biscuit

La privatisation de la Française des Jeux est "une opportunité pour les Français d'investir en actions", dit sur RTL, la dirigeante de la Française des Jeux, Stéphane Pallez. La Française des Jeux a lancé vendredi 18 octobre le compte à rebours pour sa privatisation, annonçant que l'Autorité des marchés financiers (AMF) avait approuvé son document de base, première étape formelle en vue de son introduction en Bourse le 7 novembre.


À partir de ce jour-là, les Français pourront s'emparer de cet investissement, jusqu'au 20 novembre. Les personnes intéressées pourront acheter dans leur banque des parts de l'entreprise pour un montant encore à définir. "On est plus dans les dizaines d'euros que dans la centaine", précise la patronne. "La semaine prochaine, on va lancer une grande campagne de pré-marketing", poursuit Stéphane Pallez.

"On n'est pas dans une valeur spéculative, ni un coup en bourse. La caractéristique de la Française des Jeux est d'être en croissance régulière", insiste la dirigeante sur RTL, qui souligne que son entreprise distribue 80 % de son résultat en dividendes. "Les particuliers ont intérêt à investir dans le temps".

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé, le 13 octobre qu'"une action gratuite sera accordée pour dix actions achetées, si ces actions sont conservées dix-huit mois". "L'État restera actionnaire à 20 % minimum", rappelle Stéphane Pallez.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Française des jeux Privatisation Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants